We use cookies to improve your online experience. For information on the cookies we use and for details on how we process your personal information, please see our cookie policy . By continuing to use our website you consent to us using cookies.
OITA
  • TOKYO
  • OITA

EXPERIENCE THE QUINTESSENTIAL

Après avoir goûté aux charmes du quartier des magasins de fournitures pour restaurateurs Kappabashi et d’un atelier de confection de sushis, cap sur la préfecture d’Oita pour un grand bol d’air et de traditions. En goûtant au calme et à la quiétude de moments passés au sanctuaire Usa-jingu ainsi qu’à la station thermale Onsen-kyo, ce voyage vous permettra de découvrir l’essence authentique du Japon.

Official Tokyo Travel Guide
https://www.gotokyo.org/fr/

Local government official website
http://www.onsen-oita.fr/

Voyageurs

  • Traveled : September, 2018 Dean Wormald
    Blogueur de voyages
    Pays de résidence Australie
  • Traveled : September, 2018 Jacobo Arenas Gonzalez
    Rédacteur Web
    Pays de résidence Tokyo
    Pays de naissance: Australie

Aéroport International de Kingsford Smith

JAL772 Rechercher les itinéraires depuis votre pays

  • Dean Wormald

    C'était la première fois que j'empruntais les lignes internationales de JAL, mais c'était vraiment trop bath. De tous les vols que j'ai jusqu'ici pris, c'est JAL qui s'est montré le plus agréable, et le confort à bord était le meilleur.
    Le personnel de l'aéroport à l'enregistrement était également très sympathique et aidant. Les sièges passagers en classe économique étaient spacieux et confortables. Quant aux repas servis à bord, ils suivent une thématique spécifique et étaient de grande qualité. Le service aussi était exceptionnel, les divertissements à bord trop bien, et des films récents étaient proposés.

Aéroport international de Narita

Narita Express

Métropole de Tokyo

Premier jour

TOKYO

Quartier des magasins de fournitures pour restaurateurs Kappabashimore

Quartier des magasins de fournitures pour restaurateurs Kappabashi

Riche d'une histoire plus que centenaire, le quartier de Kappabashi, spécialisé dans les fournitures pour restaurateurs, s'étire entre deux quartiers populaires de Tokyo : Asakusa et Ueno. Sur 800 mètres, au sein d'une avenue orientée nord-sud, s'alignent environ 170 magasins spécialisés proposant de la vaisselle ou des laques pour la cuisine japonaise, occidentale ou chinoise, des matériels pour la boulangerie et la pâtisserie japonaise ou occidentale, divers équipements et ustensiles de cuisine, ingrédients de base, produits d'emballage, etc. Connu des visiteurs étrangers pour ses couteaux japonais et ses imitations de plats en plastique, il s'agit d'un lieu où le tout venant peut acheter des articles destinés aux professionnels.

  • Dean Wormald

    Avant ce voyage, j'ignorais l'existence du quartier des magasins de fournitures pour restaurateurs Kappabashi. On y trouve bon nombre de boutiques spécialisées. La majorité de ces commerces se destine aux propriétaires de cafés, restaurants ou bars, mais divers articles peuvent constituer des souvenirs amusants pour des touristes étrangers, tels que les couteaux de cuisine de fabrication japonaise, les baguettes, les ustensiles de cuisine en verre ou encore les sampuru, ces imitations de plats en plastique présentées à la devanture des magasins.

  • Jacobo Arenas Gonzalez

    Pour les personnes à la recherche d'ustensiles de cuisine traditionnels japonais ou d'articles uniques tels que les sampuru, ces imitations de plats en plastique que l'on peut voir à l'extérieur des restaurants, ou encore diverses sortes de pancartes ou lampions magnifiques présentés à la devanture des échoppes, le quartier des magasins de fournitures pour restaurateurs Kappabashi est un vrai paradis. Le nombre de boutiques est énorme et, pour les personnes ne parlant pas japonais, nombreuses sont celles qui offrent une assistance en anglais.

Ligne de métro Ginza
Tawaramachi → Ginza
Ligne de métro Hibiya
Ginza → Roppongi
Environ 30 minutes

Atelier de préparation de sushis (Hassan)more

Visites recommandées

Atelier de préparation de sushis (Hassan)

Découvrez, préparez et dégustez des sushis tout en vous amusant !
①Portez un happi (vêtement traditionnel).
②Découvrez l'histoire du sushi en assistant au petit théâtre de papier kamishibai.
③Assistez à une démonstration de découpe du poisson.
④Préparez des makizushi et des nigirizushi.
⑤Dégustez-les accompagnés d'un sukiyaki de bœuf.
⑥Recevez votre diplôme de fin de formation.

Hassan est un restaurant de shabu-shabu et de sushis d'un genre nouveau qui vous permet de choisir entre un buffet à volonté ou un menu en fonction de votre humeur du jour et de votre appétit. Son intérieur de style japonais, d'un raffinement tel qu'il semblait ne pas exister jusqu'alors, attire une clientèle d'une grande diversité.

  • Dean Wormald

    Situé à Roppongi, Hassan est un fantastique restaurant de fondue de bœuf shabu-shabu et de sushis. La décoration intérieure à la japonaise, cosy, joue beaucoup sur le bois et les assortiments de couleurs naturelles.
    Le chef a notamment évoqué des faits historiques liés aux sushis, et la façon dont ils avaient évolué dans la région du Kanto. Puis a débuté l'initiation à la fabrication de sushis, pour laquelle le chef nous a montré avec adresse les différentes techniques liées à leur façonnage. Apprendre en pratiquant est particulièrement amusant. Et nous avons ensuite pu déguster les sushis tout juste préparés, ainsi qu'un shabu-shabu.

  • Jacobo Arenas Gonzalez

    Situé à Roppongi, le restaurant de sushis Hassan propose une initiation à la préparation des sushis. Après avoir écouté l'histoire des sushis et reçu une brève explication par un chef sushi expérimenté, c'était à nous de jouer. Le chef nous a montré les mouvements particuliers de la confection des sushis, qui semblaient pour lui si simples. Finalement, il faut fabriquer soi-même un makizushi, fin et allongé, ainsi qu'un nigirizushi. C'est ainsi que s'achève l'atelier. Les pièces préparées sont servies accompagnées d'un sukiyaki et d'une soupe miso. A la fin de l'initiation nous a été remis un ""Certificat d'achèvement du cours de fabrication de sushis"" portant notre nom ainsi que la signature du chef sushi, qui conclut en beauté l'atelier et constitue un magnifique souvenir.

Ligne de métro Hibiya
Roppongi → Ueno
25 minutes

Rue commerçante Ameyokomore

Rue commerçante Ameyoko

Cette ancienne rue commerçante, aujourdh'ui encore très animée, propose toutes sortes de marchandises telles que des produits frais et des pâtisseries, mais aussi des vêtements, des chaussures, des sacs ou des produits cosmétiques. Très vivante, la pratique de la vente en face-à-face est fortement ancrée dans chaque magasin. Les appels vigoureux de vente au rabais et de vente à la criée résonnent sur Ameyoko. Le poisson et le crabe sont très populaires, mais outre les denrées alimentaires vous trouverez de nombreuses boutiques internationales proposant des chaussures, vêtements et diverses marchandises.

  • Dean Wormald

    Animée, pleine de couleurs et du parfum des aliments juste cuisinés, vous y entendrez la puissante voix nasillarde des commerçants. A un jet de pierre et en contrebas de la gare d'Ueno, vous trouverez dans la rue commerçante Ameyoko moult délices, vêtements et souvenirs. C'est très facile de s'y rendre, car elle est située juste de l'autre côté des voies ferrées depuis la gare d'Ueno.

    J'ai découvert le charmant parc d'Ueno, situé en plein cœur de Tokyo. Entouré de plusieurs musées, et comprenant notamment un sanctuaire et un zoo, vous pourrez y faire nombre d'expériences.
    Vous y croiserez notamment des personnes assises autour d'un repas, des familles s'amusant, des magiciens faisant des spectacles de rue, ou encore des musiciens donnant une représentation d'instruments traditionnels.

    Torie est un restaurant de brochettes de poulet yakitori à l'ambiance cosy. Il y a un grand nombre de menus proposant diverses parties de poulets provenant de régions variées. Les sauces et épices sont également nombreuses, et nous y avons pris un dîner tout à la viande de poulet.

  • Jacobo Arenas Gonzalez

    Les yokocho sont de petites allées commerçantes dont il existe des exemples dans nombre de villes japonaises, mais la rue commerçante Ameyoko de Tokyo est l'une des plus chouettes. La zone très fréquentée d'Ameyoko est située en plein air, et nombre d'artisans y vendent leur marchandise. Une grande variété de produits sont proposés à des tarifs raisonnables, de sorte que vous pouvez facilement passer une grande partie de votre journée à faire des emplettes et tester les articles en vente.

    Le parc d'Ueno, situé au cœur de Tokyo, est l'un des plus grands parcs de la ville. Fermement lié au quartier qui l'entoure, il possède une histoire fantastique. Au sein du parc sont notamment présents un nombre incalculable d'artistes présentant des spectacles de rue, ainsi que des musées en grand nombre, chacun de ces éléments donnant à la culture de cette zone une saveur unique. Autour de cet espace, on trouve parmi d'autres lieux remarquables une statue de bouddha dont le visage s'est effondré lors du séisme du Kanto de 1923. Ce sont ce type de sites qui rendent l'exploration du parc d'Ueno si passionnante.

    Situé à Ueno, Torie est un charmant restaurant de brochettes de poulet yakitori à l'ambiance cosy. Si vous y prenez un repas, votre conception de la cuisine s'en trouvera certainement modifiée. Nombre d'explications et précisions vous seront fournies au sujet de la zone de production des ingrédients ou de la façon dont ont été élevés les animaux, vous offrant à chaque plat servi un sentiment spécial.

Life Tree Ueno

  • Dean Wormald

    Life Tree Ueno est situé dans des étages en hauteur, ainsi toutes les chambres permettent de profiter de la vue sur Tokyo. J'ai eu à deux reprises l'occasion de séjourner ici, ce qui m'a permis d'admirer la tour Tokyo Sky Tree ainsi que le parc d'Ueno. Situé au cœur du quartier de la gare d'Ueno, l'établissement est recommandé pour explorer Tokyo.
    Le petit déjeuner, de type buffet, est de bonne qualité, et propose toute une variété de plats. Depuis le salon, on voit très bien le parc d'Ueno.

  • Jacobo Arenas Gonzalez

    Légèrement à l'écart de l'entremêlement de voies d'Ueno, l'hôtel Life Tree Ueno offre des chambres spacieuses et divers équipements. Dans les chambres, les toilettes et la salle de bain sont séparées. J'ai trouvé ça vraiment bath, et ça m'a permis de me détendre et d'oublier confortablement la fatigue en prenant un bain. La vue, permettant d'admirer en contre-bas Ueno et ses environs depuis de grandes fenêtres, est époustouflante.

Deuxième jour

KYUSHU(OITA)

Aéroport international de Tokyo-Haneda

JAL (JAL Japan Explorer Pass) Afficher les détails

  • Dean Wormald

    Dès l'embarquement, j'ai bien profité du court voyage jusqu'à Oita pour me détendre. Le siège était confortable, et le décollage comme l'atterrissage étaient ponctuels.

  • Jacobo Arenas Gonzalez

    La majorité du personnel JAL connaissant les bases de l'anglais, les procédures d'enregistrement et les différents échanges, notamment le dépôt des bagages, se déroulent toujours comme sur des roulettes. À bord, des boissons de bienvenue étaient offertes.

Aéroport d’Oitamore

Aéroport d’Oita

Le bureau d'information situé dans la zone des départs au rez-de-chaussée (1F) permet d'obtenir, bien entendu, des renseignements sur les installations présentes dans l'aéroport, mais aussi sur le tourisme et les hébergements, ainsi que diverses assistances pour votre voyage ou vos activités professionnelles au départ de l'aéroport, comme par exemple les préparatifs nécessaires à la location d'un véhicule.
La boutique « TabiTo », située à côté du hall des départs, peut se targuer de proposer un vaste choix d'articles allant des spécialités de la préfecture mais aussi de toute l'île de Kyushu jusqu'à des souvenirs originaux uniquement en vente dans l'aéroport. On peut s'y procurer toutes sortes d'articles, tels que des produits de la mer, de fameuses pâtisseries ou des objets d'artisanat typiques d'Oita.
La superbe vue aérienne qu'offre la galerie de restaurants panoramiques sur les avions volant alentours et sur la mer majestueuse qui s'étend au loin est unique et vous plonge totalement dans l'univers du voyage. Le comptoir d'observation d'où l'on peut admirer de près les puissants avions est également très prisé des couples. Les menus préparés à partir de produits d'Oita sont très appréciés. Un vaste choix de desserts et d'alcools est proposé en plus des plats japonais, occidentaux, des sushis ou des ramen.

  • Dean Wormald

    Arrivés à l'aéroport d'Oita, nous avons été très chaleureusement accueillis. Notre guide, le personnel de l'aéroport ainsi que son directeur étaient présents avec une banderole ""Welcome to Oita"" (Bienvenue à Oita). Nous avons ensuite été conduits à un bain de pieds au sein de l'aéroport. Il semble que de l'eau chaude soit fraîchement apportée chaque jour depuis un bain thermal onsen. J'ai bien saisi que la préfecture d'Oita est un haut lieu du onsen au Japon.

  • Jacobo Arenas Gonzalez

    A l'aéroport d'Oita, dans la zone de retrait des bagages, un gigantesque nigirizushi trônant sur le tapis roulant est venu à notre rencontre. Au travers de cette idée originale, j'ai eu le sentiment de faire connaissance avec le sens de l'humour des habitants d'Oita. Juste après avoir passé les portes du hall d'arrivée se trouve un bain de pieds dont l'eau chaude est apparemment apportée chaque matin depuis les sources thermales onsen de Beppu. Voilà une expérience à la fois accueillante et bonne pour la santé.

Navette aéroport
""Oita Airport"" → ""Usa Hachiman""
Environ 65 minutes

Sanctuaire Usa-jingumore

Visites recommandées

Sanctuaire Usa-jingu

Ce sanctuaire, dont le bâtiment principal est classé Trésor national du Japon, constitue le centre de plus de 40 000 sanctuaires Hachiman répartis dans tout le pays. Le Bodhisattva Ninmon était considéré comme l'incarnation de la divinité shinto Hachiman, ce qui fait de ce sanctuaire un lieu chargé d'histoire, berceau de la culture du syncrétisme shinto-bouddhiste.
Usa et la péninsule de Kunisaki : berceau du syncrétisme shinto-bouddhiste
La péninsule de Kunisaki a vu se développer une culture qui lui est propre, mêlant de manière complexe les divinités shinto et bouddhistes. Cette culture porte le nom de Rokugo Manzan.
Le Rokugo Manzan aurait été fondé en 718 par le Bodhisattva Ninmon, incarnation de la divinité shinto Hachiman du sanctuaire Usa-jingu. La péninsule de Kunisaki, dans laquelle s'est diffusé le Rokugo Manzan à partir du sanctuaire Usa-jingu, est réputée pour être le berceau du syncrétisme shinto-bouddhiste où coexistent les divinités du shinto et du bouddhisme.
L'année 2018 marquera le 1300e anniversaire de sa fondation.

  • Dean Wormald

    Nous avons pris la direction du sanctuaire Usa-jingu, où nous avons été guidés par un prêtre qui nous a fait découvrir les portails torii vermillons ainsi que les bâtiments de ce vaste lieu. Les bâtiments du sanctuaire et les portails torii sont grands et, sous la pluie, le jardin offrait un paysage paisible.

    Dans ce restaurant, nous avons pu déguster ensemble divers fameux plats de la région tels que la spécialité d'Ajimu, les nouilles ramen au Trionyx de Chine, une espèce de tortue, ainsi que des fritures de poulet et du poisson. Lumineux et offrant de vastes sièges, l'établissement dispose aussi d'un personnel des plus sympathiques.

    Ici, dans la préfecture d'Oita, vous trouverez un domaine viticole fabricant diverses sortes de vins, certains avec du raisin japonais. En participant à la visite, nous avons pu acquérir des connaissances sur la fabrication du vin, ainsi que ses techniques et processus uniques. Nous avons même pu voir l'intérieur du cellier, sorte de musée du vin du domaine, qui offre un design épatant.

    Situé à Beppu, Myoban Onsen ""Yu no sato"" dispose de bains thermaux onsen à l'intérieur ainsi que de bains à ciel ouvert rotenburo. Il y a deux boutiques de souvenirs, dont l'une propose à la dégustation diverses sortes d'alcools locaux.

  • Jacobo Arenas Gonzalez

    Usa-jingu est le sanctuaire principal, au centre de tous les sanctuaires Hachiman qui existent dans tout le Japon. On peut en ressentir l'histoire au travers du bâtiment principal que l'on atteint en parcourant un long chemin qui passe par de splendides ponts, d'innombrables portails torii, et l'enceinte superbement conservée du sanctuaire. La promenade guidée par un prêtre nous a permis de nous faire une idée de l'histoire qui habite les lieux.

    Asagiri no sho propose une grande variété de plats propre au Japon. Parmi ceux-ci, les nouilles ramen au Trionyx de Chine, une espèce de tortue, sont assez particuliers et uniques. Diverses parties de l'animal sont employées dans une soupe au goût prononcé, un poil plus gélatineuse que ce à quoi je m'attendais. Ces ramen sont un met assez particulier auquel je n'avais jamais goûté.

    Le domaine viticole Ajimu Budoushu Koubou se fait un nom depuis quelques années grâce à ses fameux vins, pétillants notamment, servis en première classe dans les vols du monde entier. Le vignoble est vaste et situé dans un endroit paisible, et les nombreux bâtiments, tel le cellier souterrain, sont très intéressants. En outre, de nombreux objets historiques sont exposés, qui raviront les personnes passionnées par le vin.

    Avec ses petites cabanes empêchant totalement la lumière de pénétrer pour permettre la formation du sel utilisé comme sels de bain, Myoban Onsen ""Yu no sato"" est un bain thermal onsen des plus singuliers. Deux cabanes étaient ouvertes pour la visite, et nous avons pu jeter un œil au processus. Pour les personnes souhaitant obtenir davantage d'informations, une visite guidée est également proposée. Il y a par ailleurs un grand bain à ciel ouvert rotenburo ainsi que plusieurs bains familiaux privatifs kazokuburo, si bien que l'on peut vraiment se détendre.

Bus
""Usa Hachiman"" → Gare d'Usa
Environ 7 minutes

Ligne principale JR Nippo
Gare d'Usa → Gare d'Oita
Puis ligne principale JR Hohi
Gare d'Oita → Gare de Miemachi
Environ 100 minutes

Lodge Kiyokawa

  • Dean Wormald

    Entouré par la forêt et une rivière, le complexe Satonotabi Resort Lodge Kiyokawa est situé dans un lieu paisible. À seulement quelques mètres de l'établissement coule une rivière, d'où s'écoule à la nuit tombée un murmure propice au sommeil. Les vastes pavillons accueilleront les familles, les cabanes en forme d'arbre étant plutôt pour une ou deux personnes, et il y a aussi un dortoir (couchage commun).
    La préparation des repas s'appuie beaucoup sur les légumes et la viande de poulet de la région, ou encore le célèbre bœuf local. Les employés sont très sympas, et vous offriront nombre de renseignements.

  • Jacobo Arenas Gonzalez

    Situé dans les montagnes de la ville de Bungo-ono, le Lodge Kiyokawa est géré par de vrais cordons-bleus qui sont par ailleurs d'une très grande hospitalité à l'égard des voyageurs. Situé au bord d'une petite rivière, il offre un vaste choix de pavillons pour l'hébergement, depuis les bâtiments semblables à des navettes spatiales jusqu'à d'autres faits de bois et permettant d'accueillir des familles nombreuses. Les grands pavillons disposent d'une douche et de toilettes, et leur intérieur est flambant neuf et maintenu très propre. Quant aux repas, ils offrent une grande variété de délices préparés sur place, du barbecue pour le dîner au petit déjeuner à base d'ingrédients locaux.

Troisième jour

Lodge Kiyokawa

  • Dean Wormald

    Sur recommandation du personnel de l'établissement, nous sommes allé visiter les statues de bouddhas sculptées dans la roche au temple Fuko-ji. Qu'il s'agisse du grand bouddha sculpté dans la falaise, ou encore des particularités de la roche dans cette vallée, c'est l'un des temples les plus singuliers que j'aie visités au Japon.

    Guidés par un employé du géoparc Bungo Ohno d’Oita, nous nous sommes promenés vers les chutes d'Harajiri. Du haut du pont suspendu, il est possible d'observer en contre-bas les chutes. Il est même possible de s'approcher du pied des chutes.

  • Jacobo Arenas Gonzalez

    Après une longue et tortueuse route dans la montagne, nous sommes arrivés à un temple précieusement préservé. Depuis cet endroit, le regard embrasse une grande vallée et, sur la face opposée, est sculpté un immense bouddha qui fait face à la vaste forêt devant lui. Il est possible de se diriger vers le bouddha et d'escalader la montagne jusqu'à un observatoire.

    Les chutes d'Harajiri sont aussi connues comme les chutes du Niagara d'Oita. Elles sont relativement grandes, et entourées par trois grands portiques torii qui se dressent majestueusement depuis les eaux. Un pont suspendu relie également les deux rives, depuis lequel on peut profiter du beau paysage des chutes. A proximité, une grande aire de repos (Michi no eki) permet de profiter de nombre de spécialités culinaires locales et autres délices, tels que la crème glacée au kabosu, un agrume.

Ligne principale JR Hohi
Gare de Miemachi → Gare d'Oita
Puis ligne principale JR Nippo
Gare d'Oita → Gare d'Usuki
Environ 100 minutes

Bus
""Usuki Station"" → ""Usuki Sekibutsu""
Environ 20 minutes

Bouddhas de pierre d’Usuki (Usuki-no-Sekibutsu)more

Bouddhas de pierre d’Usuki (Usuki-no-Sekibutsu)

Il est dit que les Bouddhas de pierre d'Usuki, dont le plus célèbre est celui de Furu-zono représentant Dainichi Nyorai, ont été sculptés entre la seconde moitié de l'époque de Heian (794-1185) et l'époque de Kamakura (1185-1333).
Le 15 juin 1995, leurs motifs, leur nombre et la qualité de leur sculpture leur valut d'être désignés Trésors nationaux, une première pour des Bouddhas de pierre au Japon, ainsi que pour des objets sculptés à Kyushu.
On en dénombre plus de 60, et 59 d'entre eux sont classé Trésors nationaux.
Les Bouddhas de pierre sont répartis en 4 groupes portant le nom du lieu dans lequel ils se trouvent : les Bouddhas de pierre de Hoki groupe 1 (Bouddhas de pierre de Dogasako), les Bouddhas de pierre de Hoki groupe 2, les Bouddhas de pierre de San-no-san et les Bouddhas de pierre de Furu-zono.
Chacun de ces Bouddhas est un véritable chef d'œuvre, et la richesse de leurs expressions procure à celui qui les regarde un sentiment de paix intérieure.

  • Dean Wormald

    Spécialisé dans les produits de la mer, le restaurant Kiya est composé de diverses pièces privatives dans le style de l'époque d'Edo, semblables à autant de pavillons de thé. Nous avons dégusté un fantastique déjeuner préparé avec des produits locaux.

    Une promenade dans les vieux quartiers historiques : c'est l'une des choses que je préfère au Japon. Anciennes résidences de guerriers, de marchands, maisons d'artisans, sanctuaires ou encore auberges, cette zone offre véritablement une ambiance historique typiquement japonaise.

    Nous sommes allés voir les bouddhas de pierre d'Usuki, sculptés dans les montagnes environnantes, qui semblent contempler les champs en contre-bas. Il s'agit d'un lieu passionnant, à l'histoire très riche. Les représentations de bouddhas y sont nombreuses, et sculptées avec force précisions. Les bouddhas sont répartis en différents groupes sur plusieurs lieux, mais l'on peut s'y rendre à pied en un rien de temps.

  • Jacobo Arenas Gonzalez

    Kiya est un petit restaurant de produits de la mer à l'ambiance traditionnelle, où il est possible de choisir entre s'asseoir par terre ou à une table avec des chaises. Nombre de plats sont proposés, et le chef réalise de belles préparations à base d'ingrédients locaux. Le service est rapide, et des pièces privatives sont également disponibles pour les clients qui le souhaitent. Au dîner la spécialité est le poisson globe fugu, ainsi que l'illustre la charmante mascotte de l'établissement.

    Usuki possède une longue histoire, notamment marquée par la visite de commerçants portugais, ce que l'on comprend aisément en parcourant la ville à pied. Les églises jouxtent les sanctuaires et les temples, créant une ambiance unique. L'odeur du saké participe également à l'ambiance de la ville, et l'on peut profiter d'excellentes crèmes glacées au miso.

    Possédant une histoire multiséculaire, les bouddhas de pierre d'Usuki sculptés dans la paroi rocheuse sont époustouflants. Chaque groupe de bouddhas est gravé de manière extrêmement détaillée. Il va sans dire que le site constitue l'un des principaux lieux touristiques d'Oita, qui attire tout au long de l'année un flot continu de visiteurs qui s'extasient devant ce travail.

Bus
""Usuki Sekibutsu"" → ""Usuki Station""
Environ 20 minutes

Hébergement à la ferme

  • Dean Wormald

    L'hébergement à la ferme était un autre moment vraiment marquant de ce voyage. La ferme en elle-même tout d'abord, qui, constituée de bois de cyprès et de cerisier, est splendide. La famille qui vit ici est présente sur ces terres depuis des générations, et l'histoire de ces personnes est celle de la ferme.

  • Jacobo Arenas Gonzalez

    Cette ferme permet d'approfondir ses connaissances sur la vie à la ferme à Oita, et permet de faire immédiatement l'expérience de ce qu'est la vie en un lieu très paisible du Japon. Les repas sont tous préparés par le charmant couple qui travaille ici avec fierté, à l'aide d'ingrédients cultivés sur place, et servis avec amour.

Quatrième jour

Hébergement à la ferme

Ligne principale JR Nippo
Gare d'Usuki → Gare de Beppu
Environ 40 minutes

Tour des enfers de Beppumore

Tour des enfers de Beppu

Le tour des enfers vous permet de faire la tournée de 7 enfers, des sources d'où jaillissent vigoureusement à la surface de la terre fumerolles et eau brûlante. Umi Jigoku" (l’enfer de la mer), "Chinoike Jigoku" (l’enfer de l'étang de sang), "Tatsumaki Jigoku" (l’enfer de la tornade) et "Shiraike Jigoku" (l’enfer de l'étang blanc), particulièrement admirés et appréciés pour leurs couleurs et leurs formes, ont été désignés Lieux de beauté pittoresque par le Gouvernement japonais."

  • Dean Wormald

    A l'entrée du centre d'artisanat traditionnel du bambou de la ville de Beppu, une arche faite de bambou, ornement tout en luminosité, accueille les visiteurs. Ce lieu permet aussi bien de profiter de l'histoire du bambou que de l'art moderne qui en fait usage. Passionnant et pédagogique, permettant de découvrir différents usages du bambou, aussi bien pratiques qu'artistiques, ce lieu permet d'en apprendre sur les variétés de bambous comme les techniques employées.

    Prenez un bain de pieds tout en faisant cuire à la vapeur votre repas. Voilà l'une des activités les plus particulières d'Oita. Choisissez tout d'abord plusieurs plats, dont les ingrédients vous sont servis accompagnés d'un minuteur. Ceux-ci sont ensuite apportés à l'ustensile pour la cuisson vapeur, placés à l'intérieur, et le minuteur démarre. Ne reste plus qu'à se détendre jusqu'à ce que les plats soient prêts. Savourez une cuisine sensationnelle tout en prenant un bain de pieds naturel.

    Cette visite des enfers de Beppu m'a permis de voir diverses sources thermales onsen semblant vraiment provenir directement de l'enfer. ""Umi Jigoku"" (l’enfer de la mer) tout d'abord, aux teintes bleues et vertes. Un grand étang libère des nuages de vapeur, créant une ambiance semblant appartenir à un autre monde. A proximité de cet enfer est situé un petit sentier bordé de portails torii, qui mène à un sanctuaire.

    Après nous être promenés dans le hall d'exposition et à la boutique de souvenirs, nous sommes allés jusqu'à un petit étang de couleur orangée : ""Chinoike Jigoku"" (l’enfer de l'étang de sang). Ensuite, nous nous sommes dirigés vers un autre endroit des enfers encore plus particulier : ""Oniyama Jigoku"" (l'enfer de la montagne du démon). Ici vivent des crocodiles, dans les sources thermales.

  • Jacobo Arenas Gonzalez

    Le centre d'artisanat traditionnel du bambou de la ville de Beppu est un musée qui travaille à approfondir et présenter l'histoire de l'art et de l'artisanat sur bambou. Une profusion d'informations sont offertes en anglais, ce qui permet d'en apprendre plus sur les différents procédés.

    Nous avons participé à une expérience rare, qui consiste à faire cuire son propre repas à l'aide de la vapeur se dégageant du sol. Le fait de profiter du repas tout en se trempant les pieds dans une source chaude onsen était aussi très relaxant.

    Les ""enfers"" (jigoku), nom donné à ces sources chaudes onsen, sont l'un des sites touristiques les plus célèbres d'Oita. Chacun possède ses propres caractéristiques : ainsi, il en est un grand aux profondes teintes bleues, et l'Enfer des crocodiles compte plus crocodiles que vous n'en avez jamais vus.

Navette aéroport
""JR Beppu Station"" (""Beppu Kitahama"") → ""Oita Airport""
Environ 45 minutes

Aéroport d’Oita

  • Dean Wormald

    A l'occasion du départ depuis l'aéroport d'Oita, nous avons eu le temps de visiter les boutiques de souvenirs. Les articles les plus populaires et les plus connus sont ceux qui contiennent du kabosu, un agrume. Pour ma part, j'ai acheté comme souvenirs de la sauce pour salade au kabosu ainsi que de la marmelade. Les vins d'Ajimu Budoushu Koubou étaient très bien présentés. Le seul fait de chercher les produits alimentaires contenant du kabosu était très amusant.

  • Jacobo Arenas Gonzalez

    Le panier repas bento que j'ai pris à l'aéroport d'Oita était composé de toutes sortes de sushis. A l'aéroport d'Oita, il y a une grande boutique de souvenirs ainsi qu'une vaste zone où sont proposés des aliments tout juste préparés.

JAL (JAL Japan Explorer Pass) Afficher les détails

Aéroport international de Tokyo-Haneda

  • Dean Wormald

    Séjourner à Tokyo comme à Oita était une magnifique occasion de faire globalement l'expérience des charmes du Japon. Je nourrissais déjà un intérêt particulier pour la préfecture d'Oita, et les expériences lors de ce voyage ont toutes été amusantes et fort intéressantes. Rivières limpides ou forêts denses et luxuriantes : Usuki, Bungo-ono et les environs de Beppu sont pleins des beautés de la nature. A Beppu, la vapeur des bains thermaux onsen s'échappant du sol offre des paysages magnifiques. Le fait d'avoir pu explorer des quartiers vraiment typiquement japonais permettant de ressentir l'histoire était une expérience fantastique.

  • Jacobo Arenas Gonzalez

    Cet itinéraire présentait les nombreux charmes d'Oita, les sources chaudes onsen notamment, tout en mettant l'accent sur l'histoire, la culture et l'hospitalité de la préfecture. Outre les onsen, le Japon peut s'enorgueillir de nombreux paysages superbes et bien d'autres charmes, qui sont fièrement présentés au monde par ses habitants.

Suggestions des voyageurs

Après avoir déambulé dans le "Tokyo d'antan/les anciens quartiers populaires shitamachi" en dégustant une excellente cuisine, direction la préfecture d'Oita, ce qui nous a permis de bien saisir quels étaient globalement les charmes du Japon. Pour quelqu'un comme moi qui aime les temples et les sanctuaires ainsi que les châteaux, les promenades au sanctuaire Usa-jingu et sur la route historique de Nioza étaient des moments précieux.

Dean Wormald
Blogueur de voyages
Pays de résidence Australie
  • Loisirs

    Photographie, temples, sanctuaires, châteaux, ce qui permet de ressentir l'histoire du Japon

Suggestions des voyageurs

Cet itinéraire de voyage, qui nous a permis de visiter Tokyo et Oita, et ainsi de voir et faire l'expérience de divers aspects du Japon, était fantastique. Nous avons pu en apprendre sur la vie quotidienne locale, et réellement faire l'expérience de la culture.

Jacobo Arenas Gonzalez
Rédacteur Web
Pays de résidence Tokyo
Pays de naissance: Australie
  • Loisirs

    Cinéma/jeux/musique/manger

Différents itinéraires pour la même zone

Partagez cette page !

Moyens de transport recommandés

Itinéraires touristiques recommandés

Autres itinéraires passionnants

Back to Top

COPYRIGHT © KYUSHU & TOKYO ALL RIGHTS RESERVED.