We use cookies to improve your online experience. For information on the cookies we use and for details on how we process your personal information, please see our cookie policy . By continuing to use our website you consent to us using cookies.
NAGASAKI
  • TOKYO
  • NAGASAKI

HISTORIC BEAUTY OF ARTS AND BUILDINGS

Après avoir admiré les œuvres d’art exposées au Musée national de l'art occidental situé dans le parc d’Ueno, à Tokyo, mais aussi l’architecture du bâtiment lui-même, direction l’église de Oura, une église catholique de la préfecture de Nagasaki qui n’est autre que le premier bâtiment de style occidental à avoir été désigné Trésor national du Japon. Ce voyage vous permettra de jouir pleinement de tout ce que l’histoire peut offrir de beau en art comme en architecture.

Official Tokyo Travel Guide
https://www.gotokyo.org/fr/

Local government official website
http://visit-nagasaki.com/fr/

Voyageurs

  • Traveled : November 2017 Adeline Gressin
    Editeur
    Pays de résidence France
  • Traveled : November 2017 Adeline Le Mette
    Doctoral program in oil painting course
    Pays de résidence Tokyo
    Pays de naissance: France

Aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle

ANA216 Rechercher les itinéraires depuis votre pays

  • Adeline Gressin

    J'ai volé de Paris Charles de Gaulle à Tokyo Haneda sur le dreamliner de compagnie ANA. Les agents de bord est souriant, serviable et efficace. Pour chaque le petit-dejeuner et le dinner, 2 plats sont offerts: un aux saveurs japonaises, l'autre plus occidentales. Le service de divertissement à bord offre une belle variété de films américains, européens et asiatiques qui permettent aux 12 heures de vol de passer plus rapidement.

Aéroport international de Tokyo-Haneda

Métropole de Tokyo

Premier jour

TOKYO

Sanctuaire Meiji-jingumore

Sanctuaire Meiji-jingu

Ce sanctuaire a été construit en 1920 en l’honneur de l'empereur Meiji et de l’impératrice Shoken. La forêt entourant le temple et située en plein centre de Tokyo est composée d’environ 100 000 arbres reçus de tout le Japon au moment de la construction du sanctuaire.
C’est le sanctuaire qui attire le plus de visiteurs lors du hatsumode, la première visite à un sanctuaire effectuéee à chaque début d’année.

  • Adeline Gressin

    Le Sanctuaire Meiji a été construit en 1920 pour rendre hommage à l'empereur Meiji et sa femme l'impératrice Shōken. Le calme et la sérénité contrastent avec l'agitation de la ville. Un mariage avait aussi lieu et j'ai eu la chance de voir les mariés vêtus de leurs habits traditionnels. Le sanctuaire Meiji-Jingu est un incontournable lors d'une visite de Tokyo. Il fêtera ses 100 ans en 2020.

    Le Soba Nomura est un restaurant de pâtes de sarrasin situé légèrement en retrait de la rue Takeshita-dori. Le restaurant propose à la fois des tables et des places au bar. La carte est variée et offre divers plats de pates de sarrasin accompagnés de tempuras. Les plats sont très délicieux et copieux, servis dans une jolie vaisselle. Une pause au calme non loin de l'animation trépidente de Takeshita-dori.

  • Adeline Le Mette

    Le Sanctuaire Meiji est magnifique, très traditionnel. La visite avec un guide, qui est un des prêtres du temple, apporte beaucoup et permet de comprendre mieux l'histoire du temple ainsi que la religion au Japon, particulièrement les rituels liés au temple. Il est fréquent de croiser des familles en kimono, ainsi que d'apercevoir des maries en costume traditionnel.

    Les nouilles de soba, soit sarrasin en français, faites à la main au restaurant Nomura ont un goût très doux, et c'est une façon de consommer du sarrasin qui est différente de l'utilisation que l'ont en a en cuisine française, ce qui rend l expérience très interessante. Je recommande particulièrement le menu qui propose un bol de riz accompagné de tempuras d'anguille en plus des nouilles.

Ligne JR Yamanote
Gare de Yoyogi → Gare d’Ueno
Environ 40 minutes / 170 yens

Musée national de l’art occidental, Tokyomore

Visites recommandées

Musée national de l’art occidental, Tokyo

Ce musée, spécialisé dans l’art occidental, se situe dans le parc d’Ueno dans l’arrondissement de Taito à Tokyo.
Le bâtiment principal du musée a été inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO le 17 juillet 2016 en tant que partie intégrante de l’œuvre de Le Corbusier sous l’intitulé « L’œuvre architecturale de Le Corbusier. Une contribution exceptionnelle au Mouvement Moderne ».

  • Adeline Gressin

    Le musée national de l'art occidental est situé au coeur du parc d'Ueno à Tokyo. Ce batiment dessiné par l'architecte français Le Corbusier fait partie de ses 17 oeuvres classées au patrimoine culturel de l'Unesco. A l'intérieur du musée, on trouve une très belle collection permanente traversant les siècles et les styles en mettant un accent particulier sur l'impressionnisme. On y trouve bien sûr des oeuvres de grands artistes français et européens comme Monet, Degas, Gauguin, Picasso ou Rodin. Un lieu hors du temps en plein coeur d'un quartier vivant de Tokyo.

    Le parc d'Ueno offre une belle respiration dans un quartier animé de Tokyo. Grâce aux centres culturels comme les musées (le musée national de Tokyo et le musée de l'art occidental), le zoo ou les temples, on peut facilement y passer une journée. Au printemps, à l'heure où les cerisiers sont en fleurs le parc doit être bondé. Différentes entrées permettent de déservir les quartiers d'Ueno et de Yanaka.

  • Adeline Le Mette

    En tant que passionnée d'Art et de peinture, le musée m'a intéressé et j'y retournerai avec plaisir. Cependant, je pense que pour des touristes ne résidant pas au Japon et ayant peu de temps pour découvrir Tokyo,ce musée sera sûrement un site touristique très intéressant.
    L'architecture du musée,signée par Le Corbusier, est atypique et propose un contraste amusant avec les autres bâtiments alentours.

    Le parc Ueno est magnifique, en particulier dans la soirée lorsque les arbres sont illumines. Je pense que le parc doit être encore plus beau au printemps, avec les fleurs de cerisier.

Environ 10 minutes

Rue commerçante Ameyokomore

Rue commerçante Ameyoko

Cette ancienne rue commerçante, aujourdh'ui encore très animée, propose toutes sortes de marchandises telles que des produits frais et des pâtisseries, mais aussi des vêtements, des chaussures, des sacs ou des produits cosmétiques. Très vivante, la pratique de la vente en face-à-face est fortement ancrée dans chaque magasin. Les appels vigoureux de vente au rabais et de vente à la criée résonnent sur Ameyoko. Le poisson et le crabe sont très populaires, mais outre les denrées alimentaires vous trouverez de nombreuses boutiques internationales proposant des chaussures, vêtements et diverses marchandises.

  • Adeline Gressin

    Ameyoko est l'ancienne rue du marché noir lors de l'après-guerre. Aujourd'hui c'est une rue à l'animation populaire du quartier d'Ueno. Située sous les rails du JR, on vit ici au rythme des trains qui passent. On y trouve aussi bien des produits de consommation courante que des vêtements, des produits informatiques, de téléphonie et des restaurants. Ici nous sommes plus dans un Tokyo populaire plus qu'un Tokyo chic.

    C'est au bar du restaurant Yoshi Zushi, juste en face du maître sushi, que je me suis installé pour un diner dégustation. Tandis que 3 maîtres sushis s'agitent à préparer les assiettes de leurs convives, les plats s'enchaînent. Le tofu est crémeux, les sashimis fondent dans la bouche et les sushis viennent cloturer un repas copieux et succulent. L'ambiance de ce restaurant était conviviale et la gentillesse du maître sushi qui a apprécié les curiosités et intérêts des convives. Une bonne adresse au coeur d'un quartier incontournable de Tokyo !

  • Adeline Le Mette

    L'ambiance a Ameyoko est particulière et change beaucoup des autres quartiers. Il y a beaucoup de petits magasins, de restaurants atypiques et de boutiques de souvenirs.

    Le restaurant Yoshizushi de Ueno, est une destination sûre pour les amateurs de gastronomie japonaise. Le personnel est charmant, et nous a suggéré en accompagnement,du vin de riz japonais (sake « nihonshu »), qui se mariait très bien avec le poisson cru.

Sutton Place Hotel

Deuxième jour

KYUSHU(NAGASAKI)

Aéroport international de Tokyo-Haneda

ANA (ANA Expericence JAPAN Fare) Afficher les détails

  • Adeline Gressin

    Fidèle au service reçu lors du vol international, les agents de bord de l'ANA est efficace. A l'aéroport tout va très vite (check-in, sécurité...). L'embarquement du vol est rapide et plus l'accueil à bord est chaleureux et souriant.

  • Adeline Le Mette

    Le vol était a l'heure, le check in rapide, l embarquement également. Comme toujours avec cette compagnie, le personnel est accueillant et souriant. ANA est une compagnie tout confort, le staff est très a l'écoute, souriant et agréable. Les sièges sont larges et confortables, les vols se sont très biens passés.

Aéroport de Nagasakimore

Aéroport de Nagasaki

Cet aéroport international propose des vols réguliers vers Shanghai et Séoul.
C’est le premier aéroport au monde construit sur l’eau.
Les voyageurs pourront s’informer sur les sites touristiques de toute la préfecture de Nagasaki à l’office du tourisme situé au rez-de-chaussée.

Bus express
Aéroport de Nagasaki → Nagasaki Shinchi
Environ 35 minutes
Taxi
Nagasaki Shinchi → Eglise d’Oura
Environ 5 minutes

Environ 5 minutes à pied

Circuit trajet en bateau et débarquement à Hashima (Gunkanjima)
Jetée Tokiwa du port de Nagasaki → Hashima
Environ 150 minutes (aller-retour)
(Le tarif varie en fonction de la compagnie maritime)

Hashima (Gunkanjima)more

Hashima (Gunkanjima)

Cette île, anciennement exploitée en tant que mine de houille sous-marine, s’est vue attribuer le surnom de Gunkanjima (« île navire de guerre ») pour sa ressemblance avec les navires de la marine, due à ses nombreux hauts immeubles en béton armé.
A son apogée en 1960, l’île comptait environ 5 300 habitants. L’activité minière de Hashima a soutenu la modernisation du Japon, mais après la transition énergétique vers le pétrole au détriment de la houille, l’île a finalement fermé en 1974. Elle est depuis inhabitée.
Hashima a été inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2015 dans la catégorie « Sites de la révolution industrielle Meiji au Japon : sidérurgie, construction navale et extraction houillère ». Cette île est également célèbre pour avoir servi de modèle à certaines scènes du film Skyfall.

  • Adeline Gressin

    L'ile d'Hashima est un des patrimoine culturel de l'Unesco au Japon: “l'héritage de la révolution industrielle Meiji au Japon”. Depuis le port de Nagasaki, plusieurs tours offrent la possibilité de s'y rendre. L'île qui avait autrefois la plus grande densité de population au monde, a été évacuée quand la mine de charbon s'a fermé dans les années 70. Grâce aux archives, des photos, des projection mappings de Gunkanjima Digital Museum (le musée multimédia), qui se localise non loin du port, on y apprend comment les habitants à l'époque y vivaient sans désagrément.

  • Adeline Le Mette

    L'ile Hashima est une destination unique, l'ile entière étant complètement laissée a l abandon depuis des années Cependant, le tour en lui même est assez court, et même parfois annulé le jour même. Malgré cela, elle attire tout de même beaucoup de visiteurs. Une oreillette permet d'avoir accès aux informations en anglais. La visite du musée digital de Gunkanjima me paraît nécessaire pour bien comprendre l'histoire de l'ile. Au musée Les maquettes, projections d'images d'époque et même une visite virtuelle de l'ile rende le tout tres interactif et interessant.

Tramway
Oura Tenshudo-shita → Oura Kaigan-dori
Environ 5 minutes

Eglise de Ouramore

Visites recommandées

Eglise de Oura

C’est la plus ancienne église du Japon. Elle a reçu l’an dernier le titre de basilique mineure, une première pour une église au Japon.
Construite par Koyama Hidenoshin d’après les plans des missionnaires français Louis-Théodore Furet et Bernard Petitjean, cette église fut achevée vers la fin de l’année 1864, avant d’être consacrée en février de l’année suivante. Juste après, au mois de mars, de nombreux catholiques, présents mais cachés à Urakami, se rendirent dans cette église pour confesser leur foi. Cet épisode fait de ce lieu de culte l’un des plus beaux exemples de découverte d’une communauté religieuse préexistante dans l’histoire religieuse mondiale.
Après avoir été désigné Trésor national en 1933, le bâtiment a malheureusement été endommagé par le bombardement atomique de Nagasaki. En 1953, cette église a été à nouveau désignée Trésor national en tant que plus ancienne église du Japon. L’église a été inscrite sur la liste du Patrimoine culturel mondial de l’UNESCO en 2018.

  • Adeline Gressin

    La cathédrale d'Oura est la plus ancienne église catholique existante au Japon. Elle fût construite au milieu du XIXè siècle et est dédiée au 26 chrétiens qui furent crucifiés à Nagasaki en 1597. Aujourd'hui, elle relate la sombre histoire du christiannisme au Japon: la persécution et la massacre des chrétiennes.

    Le restaurant du site historique japonais Kagetsu est un restaurant traditionnel présentant 360 ans de traditions. Lors du diner nous avons pu goûter à toutes les saveurs de la cuisine de Nagasaki Shippoku (une cuisine traditionnelle de Nagasaki). Soupe, poissons, viande, tout était d'une fraîcheur et d'une sophistication incroyable. Le service est souriant et agréable, nous avons même pu essayer le traditionnel kimono. C'est aussi l'un des 18 endroits à Nagasaki où l'on peut voir des Geishas.

  • Adeline Le Mette

    Il existe peu de cathédrale au japon, je recommande donc la visite de cette cathédrale, qui reste vraiment différente des cathédrales que l'on peut voir en Europe En effet, elle mélange l'architecture japonaise et européenne, ce qui en fait un monument unique. L'histoire du christianisme au Japon est également très interessante.

    Le restaurant historique Kagetsu est un des lieux que je recommanderai le plus a Nagasaki : la qualité de la nourriture, la possibilité d'essayer un kimono, et surtout, le spectacle des geisha. Un lieu raffiné et traditionnellement japonais qui permet de passer une soirée inoubliable dans un cadre magnifique.

The Hotel Nagasaki ou Garden Terrace Nagasaki

Troisième jour

The Hotel Nagasaki ou Garden Terrace Nagasaki

  • Adeline Gressin

    Remonter l'histoire de la bombe atomique tombée sur Nagasaki le 9 août 1945 à 11h02 est l'une des choses les plus émouvantes à faire sur l'île de Kyushu. Du musée de la bombe atomique au parc de la paix en passant par le mémorial et l'hypocentre de la bombe atomique à Nagasaki etc., le parcours est classique mais il permet de comprendre l'histoire, de voir comment la ville s'est relevée et surtout comment elle agit aujourd'hui comme un promoteur de paix au niveau local, national et l'international. A l'entrée du musée de la bombe atomique on peut lire Faisons en sorte que Nagasaki soit la dernière victime de la bombe atomique" Un message qui ne s'oublie pas et qui doit résonner à travers toute la planète. "

  • Adeline Le Mette

    Le patrimoine de Nagasaki est si riche que la présence d'un guide ou la visite du Salle commémorative s'impose pour bien comprendre l'ampleur des événements qui s'y sont produits pendant la seconde guerre mondiale. C'est une partie du tour qui peut être dure, et les témoignages des victimes dans le Musée de la bombe atomique de Nagasaki sont très poignants, mais le message général qui se dégage de toute la ville est orienté vers la paix.

Gare JR de Nagasaki → Gare d’Isahaya
20 minutes
Shimabara Railway
Gare d’Isahaya → Gare de Shimabara
1 heure et 10 minutes

  • Adeline Gressin

    Arrivé sur la péninsule de Shimabara, il faut absolument s'arrêter à Chijiwa Fault où un point de vue permet d'avoir une vue d'ensemble des côtes de la péninsule et se rendre compte combien elle est montagneuse et volcanique. C'est sublime (et ça doit l'être encore plus au coucher du soleil). Ici il y a aussi un magasin où l'on trouve toutes sortes de choses à grignoter donc les fameux Nagasaki Kastella, des gateaux moelleux à gouter absolument !

    Obama Onsen est une ville faite pour la détente. La ville est connu pour ses bains de pieds long de 105 mètres (les plus longs du Japon). D'abord on s'installe au restaurant Musigamaya, un restaurant de poissons où tout est cuisiné dans les vapeurs des Onsen. Singulier et surtout délicieux. Ensuite nous nous asseyons comme tout le monde les pieds dans le bain d'eau très chaude (environ 60°) à moins chaude (plus on s'éloigne de la source, moins elle est chaude). Ici c'est un lieu gratuit où l'on vient se détendre en famille ou entre amis. Juste à côté des bains, il y a un cuit vapeur" où l'on peut faire cuire oeufs, pommes de terre, maïs... Tout ce qui se cuisine à la vapeur, se cuisine aussi dans les onsen !"

  • Adeline Le Mette

    La vue depuis la faille de Chijiwa est magnifique, ce qui en fait un excellent spot pour prendre des photos. A proximité se trouvent plusieurs magasins où il est possible d'acheter des souvenirs (notamment le célèbre gâteau de Nagasaki, « Castella »)

    A Obama Onsen, il y a le plus long bain de pied du japon (105 mètres). Il est possible de tremper ses pieds dans l'eau très chaude de la source thermale, en regardant la mer et les magnifiques couchers de soleil d'Obama. Une expérience relaxante dans un cadre superbe, ou il également possible de déguster différents poissons et légumes locaux qui dans la vapeur des sources chaudes.

La ville où nagent les carpesmore

La ville où nagent les carpes

Le quartier de Shinmachi, proche de l’ancienne ville sous le château de Shimabara, est connu pour ses nombreuses sources. L’eau de ces sources s’écoule dans des canaux de plus de 100 mètres de long où nagent des carpes. C’est de là que vient le surnom du quartier : « la ville où nagent les carpes ». Dans cette vieille ville peuplée de carpes multicolores, les visiteurs pourront se rendre au Shimeiso pour déguster un thé préparé avec l’eau de l’une des sources du jardin d’eau, mais également s’essayer à la fabrication de la spécialité de Shimabara, les kanzarashi, au Yusuikan, un pavillon accessible gratuitement et idéal pour se reposer tranquillement tout en écoutant le murmure des sources.

  • Adeline Gressin

    J'ai vraiment adoré la source d'eau de Shimabara et la ville des carpes. Nous avons d'abord été accueillis chaleureusement par une artiste qui nous a proposé de faire, comme elle, de la peinture sur des bougies de l'arbre à cire. Ensuite nous avons visité le jardin sur des sources d'eaux et la sublime villa Shimeisou où nous avons été accueillis par la guide. A l'époque de la construction, d'un côté on pouvait voir la montagne, de l'autre la mer. Aujourd'hui on voit la ville. Le jardin de cette maison est sublime.

  • Adeline Le Mette

    La vue sur la montagne, les nombreux lacs et ruisseaux qui permettent de voir les carpes, et les nombreux pavillons et monuments traditionnels en font un endroit ou la promenade est tres agreable.

Voiture
Maisons de guerriers → Unzen Jigoku
30 minutes

Les enfers d'Unzenmore

Les enfers d'Unzen

Les sources Jigoku Onsen ont été élues meilleures sources thermales du Kyushu par les touristes européens et américains. Unzen Jigoku est également la première région classée Parc national au Japon. Le nom de « Jigoku », littéralement « les enfers », vient de l’odeur de soufre omniprésente et de la vapeur d’eau qui jaillit des tréfonds de la terre et donne au paysage un aspect infernal.
Les visiteurs pourront se promener gratuitement dans plus de 30 « enfers », dont les plus célèbres sont le Daikyokan Jigoku, l’Oito Jigoku et le Kiyoshichi Jigoku. Unzen Jigoku est également connu pour être un lieu où des chrétiens sont morts en martyrs. Un monument leur a d’ailleurs été consacré.
Le site apparaît au début du film Silence.

  • Adeline Gressin

    Le parc d'Unzen et sa source chaude, Unzen Jigoku, Unzen fût le premier l'un des premiers parc au Japon à être classé parc national en 1934. Ici on déambule dans des paysages lunaires à l'odeur de souffre et à travers les vapeurs sorties des diverses fumerolles. A faire au petit matin quand le soleil se lève à travers les fumrolles !

  • Adeline Le Mette

    C'est un lieu atypique qui mérite le détour. La fumée qui émane du sol procure une atmosphère très particulière et rend la promenade en montagne presque mystique. Les petits chemins et les ponts traditionnels japonais sont absolument charmants.

Miyazaki Ryokan ou Fukudaya

  • Adeline Gressin

    J'ai eu un vrai coup de coeur pour l'hôtel folklorique et moderne Unzen Fukudaya situé au coeur des sources d'Unzen. Logée dans le nouveau bâtiment, j'ai aimé ma chambre spacieuse décorée simplement et sobrement à la façon d'un ryokan. Sur la terrasse j'avais mon propre onsen pour me détendre après une journée chargée. Le diner dégustation à base de 7 plats
    d'alimentation biologique de la péninsule de Shimabara fût l'un des grands moments de ce séjour. J'ai retrouvé toutes les saveurs de la cuisine locale (poissons, viande, riz, légumes...).

  • Adeline Le Mette

    C'est un des autres points phares du tour :l'hôtel Mingei Modern no Yado Unzen Fukudaya, très luxueux, ou tout (du hall jusqu'au chambres et aux salles du restaurants) est extrêmement raffiné et relaxant, Le personnel est au petit soin, la cuisine (diner et petit déjeuner également!) est traditionnellement japonaise. Un régal pour les yeux et les papilles. Le gros plus : le onsen dans la chambre !

Quatrième jour

Miyazaki Ryokan ou Fukudaya

Bus Shimatetsu
Arrêt Unzen Eigyosho → Gare d’Isahaya
1 heure et 20 minutes
Gare d’Isahaya → Aéroport de Nagasaki
45 minutes

Aéroport de Nagasaki

ANA (ANA Expericence JAPAN Fare) Afficher les détails

Aéroport international de Tokyo-Haneda

  • Adeline Gressin

    Ces 4 jours entre Tokyo et Nagasaki m'ont donné le goût d'un japon tout historique, moderne, traditionnel et authentique. Mon séjour à Tokyo, c'était pendant seul 24 heures. Donc, lors de ma visite suivante, j'ai l'envie d'en découvrir plus et surtout celle de prendre le temps d'en photographier le côté traditionnel. A Nagasaki j'ai été touchée par l'histoire des chrétiens et de la bombe atomique. La cuisine du restaurant de l'hôtel folklorique et moderne Unzen Fukudaya et du site historique japonais Kagetsu m'ont fait très plaisir. Enfin, la péninsule de Shimabara et ses onsens m'ont offert un visage plus doux, plus orienté nature. Un voyage varié qui a mis tous mes sens en éveil.

  • Adeline Le Mette

    Le tour propose de découvrir deux cotes du Japon : L'immensité de la métropole de Tokyo, et le calme de Nagasaki. Nagasaki est une ville qui mérite vraiment le détour : un contexte historique très riche et de nombreux paysages magnifiques en font un endroit très agréable et intéressant à visiter.

Suggestions des voyageurs

C'était ma première visite à Tokyo. Tokyo m'a permis de me donner le goût de cette ville envoûtante placée entre traditions et modernité et l'envie de revenir la vivre et la photographier. A Nagasaki, l'histoire de la bombe atomique m'a touchée le coeur et la péninsule de Shimabara m'a donné le goût de la nature sur l'île de Kyushu.

Adeline Gressin
Editeur
Pays de résidence France
  • Loisirs

    voyages, photographie

  • Nombre de voyages au Japon

    2 fois

Suggestions des voyageurs

Ce tour est parfait pour les personnes intéressées par l'histoire du Japon, que ce soit par la culture traditionnelle (temple, geishas...) ou bien curieux de l'Histoire de Nagasaki (histoire du christianisme au Japon, musée de la bombe atomique de Nagasaki...)

Adeline Le Mette
Doctoral program in oil painting course
Pays de résidence Tokyo
Pays de naissance: France
  • Loisirs

    art, photography, fashion

  • Durée du séjour à Tokyo

    4 years

Différents itinéraires pour la même zone

Partagez cette page !

Moyens de transport recommandés

Itinéraires touristiques recommandés

Autres itinéraires passionnants

Back to Top

COPYRIGHT © KYUSHU & TOKYO ALL RIGHTS RESERVED.