We use cookies to improve your online experience. For information on the cookies we use and for details on how we process your personal information, please see our cookie policy . By continuing to use our website you consent to us using cookies.
FUKUOKA
  • TOKYO
  • FUKUOKA

STUDY & ART

À Tokyo, grâce à la dernière attraction à la mode qui consiste à passer la nuit dans une librairie, l’intérieur d’une élégante boutique devient votre repaire secret. Après avoir profité de ce moment rien qu’à vous pour bouquiner, partez pour le Dazaifu Tenmangu où est vénéré le dieu de l’érudition. Un voyage somptueux au cœur de l’art et du savoir.

Official Tokyo Travel Guide
https://www.gotokyo.org/fr/

Local government official website
https://www.crossroadfukuoka.jp/en/

Voyageurs

  • Traveled : July, 2019 Ian Livingston
    Rédacteur (JohnnyJet.com)
    Pays de résidence États-Unis
  • Traveled : July, 2019 Noam Katz
    Traducteur, interprète, journaliste, modèle, acteur et doubleur
    Pays de résidence Tokyo
    Pays de naissance: États-Unis

Aéroport international de San Francisco

JAL Rechercher les itinéraires depuis votre pays

  • Ian Livingston

    Vol international JAL : C’est la première fois que je prenais la compagnie JAL pour aller de San Francisco à Haneda. Les employés situés à la porte d’embarcation et le personnel de bord ont tout fait pour que le trajet se déroule parfaitement. J’ai passé les 10 heures qu’a durées le vol de façon très agréable grâce notamment aux délicieux repas, ainsi qu’aux gâteaux senbei typiquement japonais qui m’ont donné l’impression d’être déjà arrivé.

Aéroport international de Tokyo-Haneda

Métropole de Tokyo

Premier jour

TOKYO

Shibuyamore

Shibuya

Concentrant de nombreux restaurants, bars, discothèques et salles de concert, Shibuya est un foyer de la culture des jeunes. D'innombrables grands magasins et boutiques s'alignent dans ce quartier toujours débordant de l'enthousiasme des jeunes. Si vous cherchez les articles Kawaii" (mignons, adorables) aperçus dans les magazines, Shibuya est la destination incontournable. Passez un agréable moment dans un café branché ou un petit restaurant bon marché... Devant la gare de Shibuya, découvrez plusieurs lieux très célèbres tels que la statue de Hachiko, ou le fameux carrefour où se croise une foule nombreuse."

  • Ian Livingston

    Promenade à Shibuya : Ce n’était pas la première fois que je visitais Shibuya, mais j’ai tout de même pu faire de nouvelles découvertes. Nous sommes partis de la statue de Hachiko en direction des lieux les plus fréquentés, puis nous nous sommes promenés au Shibuya Stream. Nous avons mangé un morceau en chemin dans un des nombreux restaurants et cafés modernes de Shibuya. Le quartier étant en pleine rénovation, on peut s’attendre à ce qu’il change encore dans le futur.

    Déjeuner au Aoyama Kawakami-an : La cuisine était excellente. Les nouilles soba et la généreuse portion de tempuras étaient délicieuses. J’ai été agréablement surpris de recevoir l’eau de cuisson des nouilles appelée sobayu dans un magnifique récipient en céramique quand j’étais sur le point de finir mes soba. L’idée de servir cette eau qui concentre la saveur umami était pour moi à la fois nouvelle et fascinante. Et c’est un véritable délice lorsqu’on la boit mélangée avec le bouillon, du wasabi, de la ciboule et du radis râpé.

  • Noam Katz

    Promenade à Shibuya : Shibuya est un quartier en constante évolution. Les nouveaux immenses complexes, tels que le Shibuya Stream qui vient d’ouvrir, renforcent encore davantage l’image d’un quartier mondialisé et à la pointe des tendances. Malgré cela, Shibuya n’est pas dépourvu d’endroits calmes et peu fréquentés, tels que le sanctuaire Konno Hachiman-gu situé à seulement deux pas des flots de passants.

    Déjeuner au Aoyama Kawakami-an : Aoyama est un quartier chic et plutôt huppé, et ce restaurant de soba (nouilles au sarrasin) était décoré de façon élégante et moderne. Les menus sont toutefois tout à fait abordables et vous pourrez commander quelques accompagnements inhabituels avec vos nouilles froides ou chaudes, tels que des tempuras tout juste frits ou du canard rôti. On nous a également servi gratuitement un thé soba-cha.

Train
1 minutes

8 minutes à pied

Musée Nezumore

Musée Nezu

Ce musée a été construit en 1941 pour abriter et exposer la collection d’œuvres d’art anciennes du Japon et d’Asie orientale de Nezu Kaichiro, un célèbre entrepreneur qui fut notamment président de la société Tobu Railway.
Le musée a rouvert en octobre 2009 après avoir été rénové sur des plans de l'architecte japonais Kengo Kuma. Les salles d’exposition sont maintenant baignées dans une atmosphère très calme et ouvertes sur l’extérieur.
Le jardin japonais d'environ 17 000 mètres carrés est une oasis de verdure au cœur de la ville où les visiteurs pourront apprécier les changements de saisons.

  • Ian Livingston

    Musée Nezu : Depuis l'extérieur déjà, ce musée est magnifique. J’ai particulièrement aimé la forêt de bambous qui accueille les visiteurs. J’ai trouvé toutes les collections présentées très intéressantes. Le musée a la taille idéale pour pouvoir voir facilement les objets présentés, en particulier pour les Occidentaux qui voudraient découvrir l’art oriental. J’ai beaucoup aimé l’exposition sur la cérémonie du thé au 2e niveau, mais j’ai été encore plus impressionné par les pavillons de thé et le jardin aménagés à l’arrière du musée. Le thé vert matcha au lait que j’ai bu au musée était le meilleur que j’ai jamais goûté.

    Dîner au Sakazuki-ya Kazuchi : Au cours de notre repas pris à l’étage du restaurant Sakazuki-ya Kazuchi, qui donne sur la rue Asakusa-dori, je suis allé de surprise en surprise. Les plats que j’ai le plus appréciés étaient les huîtres cuisinées à la sauce de soja et à l’ail, la salade de pomme de terre au radis blanc et les sashimis. Pendant tout le repas, nous n’avons cessé de nous dire à quel point chaque plat était délicieux.
    Nous avons mangé dans un style typiquement japonais, assis en tailleur sur des tatamis.

  • Noam Katz

    Musée Nezu : Le splendide bâtiment moderne en bois du musée Nezu a été conçu par le célèbre architecte Kengo Kuma. Il renferme de magnifiques collections d’art asiatique. Ceux qui ne sont pas des fans inconditionnels d’art pourront tout de même apprécier le vaste jardin japonais, comprenant un café, quatre pavillons de thé et un étang. Cet espace de nature vous fera presque oublier que vous vous trouvez en plein cœur de Tokyo.

    Promenade de Kuramae à Asakusa : On dit parfois que la meilleure façon d’apprécier Tokyo est de simplement se promener dans ses rues. Cette petite balade m’a permis de remarquer les différences à l’intérieur d’un même quartier. Ce lieu, qui était autrefois couvert d’entrepôts, accueille maintenant de nombreux immeubles de bureaux, mais il est encore possible de voir ça et là des magasins datant de l’ère Showa (1926-1989) et des restaurants à la longue histoire. À la fin de la promenade, on voit apparaître la porte Kaminari-mon, avec son atmosphère si particulière, et le chemin truffé de boutiques de souvenirs menant au temple Senso-ji.

    Dîner au Sakazuki-ya Kazuchi : Cet izakaya (sorte de bar restaurant japonais), situé à quelques minutes de marche d’Asakusa, est installé aux deux premiers niveaux d’un joli bâtiment en bois avec une belle atmosphère. Nous sommes montés à l’étage dans une salle de style japonais et avons dégusté différents petits plats comprenant des sashimis, des crustacés et des légumes macérés assis sur des tatamis dans une atmosphère très relaxante.

Train
1 minutes

Train (JR)
14 minutes

Book and Bed Tokyomore

Visites recommandées

Book and Bed Tokyo

Book and Bed Tokyo est un hôtel d’un nouveau genre qui offre une expérience ultime pour les amateurs de lecture. Cet établissement situé à Ikebukuro est conçu suivant une architecture unique. Les lits sont en effet intégrés dans d’immenses bibliothèques où sont rangés des livres couvrant des genres très variés. En journée, ces espaces de lectures sont accessibles même à ceux qui ne logent pas à l’hôtel. C’est l’endroit idéal pour découvrir des livres qu’on n’a pas l’habitude de lire ou pour ressentir la plénitude de s’endormir plongé dans un livre de son genre préféré.

  • Ian Livingston

    Book and Bed Tokyo à Asakusa : Cet hôtel se situe à un endroit difficilement trouvable par les touristes au 6e niveau d’un immeuble polyfonctionnel à 5 minutes à pied de la rue Nakamise-dori qui mène au Temple Senso-ji. Un mur plein de casiers individuels nous attendait à l’entrée et j’ai beaucoup aimé l’impression que j’ai eue de pénétrer dans un endroit secret. C’est un endroit pratique mais également très charmant pour passer une nuit à Asakusa.

  • Noam Katz

    Book and Bed Tokyo à Asakusa : Cet hôtel se situe juste à deux pas de la célèbre Kaminari-mon (littéralement la « porte du tonnerre ») d’Asakusa. Depuis l’entrée, vous pénétrez dans un lieu presque secret qui donne une nouvelle forme au concept des hôtels capsules japonais. L’hôtel est idéalement situé et son intérieur est aménagé en petits espaces individuels très confortables avec des lits encastrés dans les bibliothèques du côté gauche. Les clients peuvent à loisir choisir de lire une revue sur les canapés très confortables ou de s’allonger sur un lit avec un bon livre.

Deuxième jour

KYUSHU(FUKUOKA)

Aéroport international de Tokyo-Haneda

JAL (Japan Explorer Pass) Afficher les détails

  • Ian Livingston

    Vol intérieur JAL : Pour prendre notre avion jusqu’à Fukuoka, nous sommes allés à l’aéroport de Haneda par la ligne de train Toei Asakusa, qui est à la fois rapide et très pratique. La procédure d’embarquement effectuée dans le vaste terminal des vols intérieurs de Haneda s’est déroulée sans encombre. Nous avons atterri à l’aéroport de Fukuoka après moins de deux heures de trajet.

  • Noam Katz

    Vol intérieur JAL : Le personnel de bord de la compagnie JAL nous a fait très bon accueil et nous a fourni un service chaleureux et de bonne qualité. Même sur les vols domestiques en classe économique, les voyageurs se voient offrir des boissons non alcoolisées gratuites et le Wi-Fi est disponible sur plusieurs vols.

Aéroport de Fukuokamore

Aéroport de Fukuoka

Train
10 minutes

2 minutes à pied

  • Ian Livingston

    Marché aux poissons de Nagahama : Nagahama est connu pour ses tonkotsu ramen, des soupes de nouilles au bouillon de porc, mais ce n’est pas la seule chose à voir, car ce lieu abrite également un immense marché aux poissons. Le pont qui surplombe le marché est ouvert 24 heures sur 24, permettant de voir quand on veut la vente à la criée qui commence à 3 heures du matin. Si j’ai un jour la chance de me trouver à Fukuoka le deuxième samedi du mois, j’ai bien l’intention de participer aux festivités du « jour des citoyens », un évènement pour lequel une partie du marché est ouverte au public et il est possible d’acheter des produits de la mer de première fraîcheur.

    Déjeuner au Ichiba-zushi Uotatsu : C’est un restaurant où je pourrais aller tous les jours. Les sushis sont l’un de mes plats préférés et je vais souvent en manger à New York, mais après avoir déjeuné dans ce restaurant, il ne fait vraiment plus aucun doute que les sushis japonais sont bien meilleurs que tous ceux que j’ai pu manger à New York ou dans d’autres villes. Pouvoir déguster ainsi des sushis aux poissons locaux dans un marché aux poissons construit sur trois niveaux en bord de mer dans la ville de Fukuoka était une occasion unique de découvrir une nouvelle facette du Japon. Des 8 ou 10 assiettes de sushis que j’ai mangées, ce sont ceux au thon gras et à la sériole que j’ai le plus aimés.

    Visite du musée Hakatamachiya Furusatokan et atelier artisanal : Les boîtes en bois fin magemono sont l’une des nombreuses traditions artisanales régionales dont les Japonais peuvent être fiers. Grâce à ce musée, j’ai pu découvrir le lien qui unit la nature de Fukuoka avec les habitants de cette région et leur histoire. J’ai même eu le privilège de peindre moi-même de fines pièces de bois pliées sous le regard attentif d’un artisan local.

    Dîner au Hakata Meidai Yoshizuka Unagi-ya : L’unadon (un bol de riz à l’anguille) que j’ai mangé dans ce restaurant était vraiment délicieux. Il y avait également d’autres plats à l’anguille et nous avons eu l’occasion de boire des sakés japonais qui se mariaient parfaitement avec chacun de ces plats. Je me souviendrai toujours de ce repas, de ce délicieux unadon et de la salle privée de style japonais où nous avons mangé.

  • Noam Katz

    Déjeuner au Ichiba-zushi Uotatsu : Le poisson servi dans ce restaurant kaitenzushi à l’atmosphère très sympathique était sans l’ombre d’un doute très frais. En effet, il se situe juste à côté du marché aux poissons de Nagahama. Le chef comprenait un peu l’anglais et avait mis des étiquettes en anglais sur la plupart des plats afin que l’on puisse facilement savoir quel poisson passait devant nous. Le nombre de types de poissons disponibles était incroyable et les prix tout à fait abordables, si bien que je conseille vraiment ce restaurant à tous les amateurs de sushis.

    Visite du musée Hakatamachiya Furusatokan et atelier artisanal : Les magemono sont des récipients en bois traditionnels japonais. Ils sont fabriqués en pliant de fins morceaux de bois de cèdre ou de cyprès. Ce musée vous permettra de voir le travail des artisans de vos propres yeux et, pour ceux qui auraient des velléités artistiques, de vous essayer à la décoration d’œuvres en bois préparées à cet effet. Vous pourrez également trouver des informations sur le célèbre festival Hakata Gion Yamakasa.

    Dîner au Hakata Meidai Yoshizuka Unagi-ya : Les anguilles sont des spécialités de Fukuoka et d’autres régions du Japon. Elles sont particulièrement consommées en été parce qu’elles sont réputées diminuer la fatigue liée à la chaleur humide de cette saison au Japon. Dans ce restaurant traditionnel, nous nous sommes installés sur des tatamis et nous nous sommes fait servir une grande variété de plats aux anguilles par des serveurs en habits traditionnels.

& AND HOSTEL

Troisième jour

& AND HOSTEL

2 minutes à pied

Train
5 minutes


5 minutes à pied

THE RAIL KITCHEN CHIKUGOmore

THE RAIL KITCHEN CHIKUGO

L’intérieur du train a été aménagé en utilisant les ressources provenant des localités situées le long de la voie ferrée, notamment du bambou de Yame pour le plafond en bambou tressé, des magnifiques tuiles de Jojima en argent oxydé pour le toit, et des meubles de la ville d’Okawa, connue pour ses fabricants de mobilier. Le dessin de la rivière Chikugo a été réalisé par un artiste local. Les voyageurs sont invités à passer un moment de détente pour profiter de la culture et du mode de vie de Chikugo, et bien entendu de la cuisine du train préparée avec des produits locaux.

  • Ian Livingston

    The Rail Kitchen Chikugo : J’ai beaucoup aimé le train Rail Kitchen Chikugo géré par la société Nishitetsu. Les trois wagons qui composent le train sont aussi beaux à l’extérieur qu’à l’intérieur. J’ai regardé les trains sortir de la gare de Fukuoka bien installé dans un wagon-restaurant ravissant de simplicité. La décoration à carreaux rouges et blancs m’a rappelé les wagons-restaurants et les fast food américains d’autrefois. J’ai occupé mon trajet jusqu’à Dazaifu à déguster un délicieux brunch composé d’un café et d’un hot-dog.

  • Noam Katz

    The Rail Kitchen Chikugo : En étant assis au wagon-restaurant de ce superbe train, j’en suis presque venu à oublier que j’étais en train de voyager sur une voie ferrée ; jusqu’à ce que, bien entendu, je commence à voir défiler le paysage sous mes yeux. En mettant l’accent sur la cuisine et les produits de Fukuoka, ce train m’a fait vivre une expérience tout à fait unique.

Train
40 minutes

5 minutes à pied

Sanctuaire Dazaifu Tenman-gumore

Visites recommandées

Sanctuaire Dazaifu Tenman-gu

Ce sanctuaire est dédié à Sugawara no Michizane, qui mourut à Daizaifu après y avoir été exilé avec le titre de gouverneur. Sugawara no Michizane a par la suite été déifié en tant que divinité des études. Le bâtiment principal du sanctuaire, qui fut reconstruit en 1591 avant d’être classé Bien culturel important, est situé sur la tombe de ce personnage historique. La vaste enceinte compte un grand nombre de camphriers, de pruniers et d’iris du Japon, qui enveloppent l’atmosphère d’un doux parfum tout au long de l’année. Le sanctuaire est également le lieu de cérémonies et de célébrations religieuses, telles que Usokae et Onisube autour du Nouvel An, Kyokusui no En au printemps, et Shinkoshiki en automne.

  • Ian Livingston

    Sanctuaire Dazaifu Tenman-gu : Le sanctuaire Dazaifu Tenman-gu est l’un des sites religieux les plus intéressants que j’ai visités. À chaque fois que je visite le Japon, je suis admiratif de la façon dont mon cœur parvient à s’apaiser grâce au shintoïsme et à ses sanctuaires. J’ai ressenti le même phénomène en visitant le sanctuaire Dazaifu Tenman-gu. Les vieux pruniers et camphriers présents sur le site ajoutent encore à l’atmosphère apaisante. J’ai également pu apprendre l’histoire de Tenjin (le nom de Sugawara no Michizane en tant que divinité des études) et comprendre son importance pour les étudiants japonais actuels. Au sanctuaire Dazaifu Tenman-gu, vous pourrez vous promener autour des bâtiments, admirer quelques tours de magie et déguster des douceurs aussi bien à l’intérieur de l’enceinte qu’à l’extérieur du sanctuaire.

    Déjeuner au Ichiran : Le ramen que j’ai mangé dans ce restaurant va certainement devenir l’un de mes plats préférés. Ces célèbres soupes de nouilles au bouillon de porc sont le plat typique du quartier de Hakata à Fukuoka, et j’étais très enthousiaste à l’idée d’y goûter. Les soupes sont servies dans des bols à cinq côtés (en japonais gokaku) afin de répondre aux prières de réussite (en japonais gokaku) des étudiants se rendant au sanctuaire Dazaifu Tenman-gu à proximité. Il est en effet facile de passer manger dans ce restaurant pour tous ceux qui s’arrêtent à la gare de Dazaifu ou qui vont prier au sanctuaire.

  • Noam Katz

    Sanctuaire Dazaifu Tenman-gu : Ce sanctuaire est dédié à Sugawara no Michizane, la divinité des études et de la calligraphie. Cela en fait un lieu très populaire auprès des étudiants qui viennent y prier pour leur réussite aux examens. Les quelque 6000 pruniers et vieux camphriers du sanctuaire colorent de leur élégance ce lieu paisible.

    Déjeuner au Ichiran : Ce restaurant Ichiran offre bien plus qu’un délicieux ramen de Hakata à la saveur umami très prononcée, il propose une expérience unique. Toute la chaîne de restaurant est célèbre pour ses sièges individuels qui permettent aux clients de se concentrer sur le goût. L’établissement se trouvant à proximité du sanctuaire Dazaifu, un lieu dédié à la divinité des études, il est très fréquenté par des étudiants venus prier pour leur réussite aux examens. Dans ce restaurant, la forme des bols, la longueur des nouilles et les verres à eau diffèrent de ceux généralement utilisés afin de porter chance aux visiteurs.

Train
40 minutes

Bus
30 minutes

Taxi
15 minutes

Domaine viticole Kyohomore

Domaine viticole Kyoho

Le domaine est situé au pied de la chaîne de montagnes Mino au cœur de la nature. Les visiteurs pourront découvrir les vignes et la cave à vin. Outre les vins rouges et blancs, le domaine Kyoho propose également des vins uniques produits à partir de fruits tels que le bleuet, la fraise et les oranges Amanatsu. Ces vins sont disponibles en vente et à la dégustation.

  • Ian Livingston

    Domaine viticole Kyoho : Le domaine est vraiment magnifique, mais c’est l’histoire qui entoure la création du domaine qui m’a le plus intéressé. Il est possible de mieux comprendre la période qui a suivi la Seconde Guerre mondiale au Japon en apprenant la façon dont ce lieu a été créé. Je conseille vivement à toutes les personnes qui veulent en savoir plus sur le Japon ou sur les rapports entre le Japon et les États-Unis de participer aux visites guidées du domaine. Sans oublier que ce sera l’occasion de goûter à des vins rares, tels que des vins fabriqués avec des bleuets ou des fraises.

  • Noam Katz

    Domaine viticole Kyoho : En longeant les collines au pied de la chaîne de montagnes de Mino, vous découvrirez ce vaste domaine viticole qui surplombe une magnifique rivière. En 2012, un terrible glissement de terrain dans la région a détruit près de 80 % des vignes de raisin Kyoho. Le domaine est actuellement en pleine renaissance et les jeunes vignes qui ont été replantées en grand nombre étendent leurs sarments tel le légendaire phénix.

Taxi
30 minutes

Source chaude Harazuru Taisenkaku

  • Ian Livingston

    Dîner au Taisenkaku : Un repas à la fois raffiné et copieux nous attendait à notre arrivée au restaurant du Taisenkaku. Le ragoût était particulièrement bon. Après le repas, nous avons eu tout le temps de nous détendre.

    Hébergement au Taisenkaku : Le Taisenkaku est un grand hôtel idéal pour passer la nuit. Les vastes chambres de style japonais offrent une magnifique vue sur le lever du soleil. Mais le principal atout de cet hôtel est sa source chaude qui alimente des bains, notamment le bain de la jungle, entouré de nature et de nombreux arbres. Nous avons également pu profiter d’un toboggan aquatique. Je me suis senti tout à fait revigoré lorsque j’ai quitté l’hôtel.

  • Noam Katz

    Dîner au Taisenkaku : Pour le dîner, j’ai pu déguster un menu traditionnel kaiseki composé de nombreux plats différents. Beaucoup d’entre eux, notamment le mizuyaki (un ragoût chaud riche en umami à la viande de poulet, au chou et aux champignons), avaient été préparés avec des ingrédients locaux, tels que des légumes takana et du poisson ayu. Il était même possible de manger à côté d’un petit jardin japonais et d’un étang.

    Hébergement au Taisenkaku : Le Taisenkaku est situé au bord du fleuve Chikugo dans un environnement naturel calme. Il bénéficie ainsi d’une atmosphère très reposante. Le principal atout de cette auberge traditionnelle est la variété de bains disponibles, dont un bain à ciel ouvert rotenburo avec une petite cascade niché au fond d’un espace de verdure, et le « bain de la jungle » situé dans une grande serre remplie de plantes à grandes feuilles et d’arbres. En été, il est également possible d’assister à une pêche traditionnelle aux cormorans à proximité du fleuve.

Quatrième jour

Source chaude Harazuru Taisenkaku

Taxi
5 minutes

Bus
75 minutes

5 minutes à pied

  • Ian Livingston

    Déjeuner au Ganso Hakata Mentaiju : J’ai tout de suite compris à quel point le Ganso Hakata Mentaiju est un lieu important pour les habitants de Fukuoka. Une longue file d’attente s’étirait devant le restaurant à l’heure du déjeuner et, une fois à l’intérieur, j’ai découvert un mur recouvert de messages de célébrités. J’ai pris un mentaiju et des nouilles udon au mentaiko (une poche d’œufs de poisson) très bien assaisonné. C’était vraiment délicieux. Le restaurant se trouvait juste en face du Step Garden de l’Acros Fukuoka que nous avons visité après.

  • Noam Katz

    Déjeuner au Ganso Hakata Mentaiju : Les œufs de cabillaud épicés, connus le nom de mentaiko au Japon, ont de tout temps été très populaires à Fukuoka, mais Ganso Hakata Mentaiju a été le premier restaurant à les servir sur du riz dans une boîte repas avec une sauce au choix.
    L’établissement propose également en accompagnement des nouilles à tremper dans un bouillon au mentaiko épais et très parfumé (ce bouillon peut être bu après l’avoir un peu dilué). Avec son intérieur élégant en bois et son éclairage chaud, ce restaurant bénéficie d’une ambiance parfaite pour les sorties en couple ou entre amis.

Acros Fukuokamore

Acros Fukuoka

L’Acros Fukuoka dispose de différents types de salles, notamment une salle de concert symphonique de 1800 places, des halls multiusages pouvant accueillir différentes manifestations ou des expositions, ainsi qu’un centre de conférence de niveau international. Le Step Garden, un grand jardin sur le toit, a été conçu pour former comme une montagne au centre de Fukuoka. Les visiteurs pourront monter jusqu’à la plate-forme d’observation à 60 mètres de haut au 14e niveau (le 14e niveau n’est accessible que les week-ends).
CNN Travel a désigné ce jardin comme l’un des « 10 meilleurs espaces en hauteur et jardins de toit du monde ».

http://edition.cnn.com/travel/article/amazing-gardens/index.html

  • Ian Livingston

    Step Garden de l’Acros Fukuoka : C’est la première fois que je voyais un endroit comme le Step Garden de l’Acros Fukuoka. J’ai été d’autant plus surpris par cette visite que le jardin situé juste à côté était relativement petit, même s’il n’en restait pas moins très plaisant. La marche pour se rendre tout en haut n’était pas très difficile, et la vue du sommet était stupéfiante par ce jour ensoleillé.

  • Noam Katz

    Step Garden de l’Acros Fukuoka : Pour moi, ce bâtiment donne une nouvelle définition au concept d’oasis urbaine. Construit en 1995, ce bâtiment moderne comprend un jardin de toit qui lui vaut le surnom de mont Acros. Ce jardin est composé de plantes et d’arbres qui forment une forêt dense. Le point le plus haut du bâtiment offre une vue panoramique sur le centre de Fukuoka.

    Promenade dans un jardin japonais au parc Ohori-koen : Le parc Ohori-koen, très facile d’accès depuis le centre de Fukuoka, est un havre de nature caché dans la ville et fréquenté à la fois par les habitants et les touristes. Là, vous pourrez louer des pédalos en forme de cygne pour explorer le lac. C’est dans ce parc que se sont rendus Marilyn Monroe et Joe Di Maggio pendant leur lune de miel. Le parc Ohori-koen comprend également un musée d’art exposant des œuvres mondialement connues et un jardin japonais au bord du lac.

5 minutes à pied

Train
15 minutes

Aéroport de Fukuokamore

Aéroport de Fukuoka

  • Ian Livingston

    Dîner au Yoshimi Bluesky : Nous avons pris notre dernier repas avant de quitter, non sans tristesse, le Japon dans un restaurant à l’aéroport de Fukuoka. J’ai mangé un sandwich au porc pané, qui était sans doute le meilleur sandwich que j’ai mangé cette année. À la fin d’un tel voyage, je ne m’étonnais plus de goûter à de la cuisine aussi bonne dans un aéroport au Japon, alors que cela n’aurait pas été possible dans un aéroport américain. J’aime vraiment beaucoup le Japon. Ce voyage a encore renforcé mon attachement pour ce pays, en particulier pour sa cuisine, ses produits et sa faculté à toujours me surprendre.

  • Noam Katz

    Dîner au Yoshimi Bluesky : En occident, les repas à l’aéroport ne sont pas toujours synonymes de bonne cuisine, mais les voyageurs trouveront au Yoshimi Bluesky un véritable restaurant qui leur donnera envie de revenir. Les menus proposés combleront tous les voyageurs, qu’ils viennent pour un repas nourrissant, un petit en-cas, une bière fraîche ou un café accompagné d’une douceur. Les places au comptoir disposent de prises de courant pour recharger les appareils électroniques tels les smartphones et les ordinateurs portables.

JAL (Japan Explorer Pass) Afficher les détails

Aéroport international de Tokyo-Haneda

  • Ian Livingston

    À la fin de mon cinquième voyage dans ce pays, j’étais encore plus persuadé que le Japon est l’un des pays du monde où j’ai le plus envie d’aller. J’ai de plus redécouvert que Tokyo est une ville qui vaut la peine d’être visitée d’innombrables fois. Chaque fois que je me rends dans la capitale, j’ai l’occasion de goûter à de nouveaux plats, de visiter de nouveaux jardins et de nouveaux sanctuaires, et de me promener dans des rues inconnues jusque-là. J’ai vraiment été comblé par ma journée passée à Tokyo. Se rendre à Fukuoka depuis Tokyo est un jeu d'enfant. Là, j’ai pu profiter d’une atmosphère relaxante qui contrastait avec celle de Tokyo et goûter à de nombreux plats délicieux que je ne connaissais pas. En en apprenant plus sur Kyushu et sur Fukuoka, j’ai découvert une facette différente de la vie japonaise dans laquelle l’espace occupé par les hommes coexiste en harmonie avec la nature.

  • Noam Katz

    C’est l’une des meilleures expériences possibles pour des voyageurs de pouvoir ainsi combiner dans un même voyage un séjour à Tokyo et dans une région pleine d’attraits éloignée du centre du Japon. Tokyo est une ville très stimulante qui semble contenir une infinité d’endroits à visiter et de choses à faire. Fukuoka, quant à elle, a des atouts uniques et m’a fait ressentir d’autres types d’émotions. La vie semble se dérouler plus tranquillement à Fukuoka et ses habitants donnent l’impression d’avoir plus le temps de discuter. Cette ville a assez d’atouts pour faire l’objet d’un voyage entier.

Suggestions des voyageurs

La ville de Fukuoka à Kyushu est, comme la capitale Tokyo, un endroit magnifique possédant de nombreux attraits. C’est un voyage qui, j’en suis sûr, plaira énormément aux touristes amateurs de gastronomie. Il y a mille choses à voir et à faire à Tokyo. Vous pourrez passer une journée dans des quartiers bondés et très animés, tels que Shibuya ou le temple Senso-ji, à la recherche de lieux à découvrir et de plats délicieux. C’est un programme idéal même pour ceux qui visitent le Japon pour la première fois. À Fukuoka, vous pourrez découvrir des sanctuaires incroyablement apaisants, des traditions liées aux sources chaudes et un marché nocturne au bord d’une rivière.

Ian Livingston
Rédacteur (JohnnyJet.com)
Pays de résidence États-Unis
  • Loisirs

    La gastronomie, les promenades dans la nature

  • Nombre de voyages au Japon

    4

Suggestions des voyageurs

Notre voyage a commencé à Tokyo, une ville où nous avons pu apprécier le contraste entre les quartiers urbains modernes comme Shibuya et les quartiers aux nombreux attraits historiques comme Asakusa. Nous sommes ensuite allés à Fukuoka, une ville très vivante, pleine de choses à voir et à faire. Pour aller dans le Kyushu, l'île située dans le sud-est du Japon, quelques heures de vol suffisent.

Noam Katz
Traducteur, interprète, journaliste, modèle, acteur et doubleur
Pays de résidence Tokyo
Pays de naissance: États-Unis
  • Loisirs

    Les voyages, la randonnée, le tennis et le cyclisme

  • Durée du séjour à Tokyo

    Plus de 10 ans

Différents itinéraires pour la même zone

Partagez cette page !

Moyens de transport recommandés

Itinéraires touristiques recommandés

Autres itinéraires passionnants

Back to Top

COPYRIGHT © KYUSHU × TOKYO ALL RIGHTS RESERVED.