We use cookies to improve your online experience. For information on the cookies we use and for details on how we process your personal information, please see our cookie policy . By continuing to use our website you consent to us using cookies.
SAGA
  • TOKYO
  • SAGA

STREETS OF OLD JAPAN

Après avoir visité le temple Taishakuten et savouré les charmes romantiques qui habitent de nos jours encore les faubourgs de Tokyo, cap sur Kashima, une ville qui a su préserver elle-aussi l’atmosphère et les traditions du bon vieux Japon. Vous pourrez y visiter le sanctuaire Yutoku Inari-jinja, célèbre pour ses portiques torii rouges et ses statues de renards, et profiter d’une ballade dans une vasière. Ne cherchez plus : partez pour le voyage qui vous permettra de goûter le Japon.

Official Tokyo Travel Guide
https://www.gotokyo.org/fr/

Local government official website
https://www.saga-tripgenius.com/

Voyageurs

  • Traveled : October, 2018 Kim Leuenberger
    Photographe
    Pays de résidence Royaume-Uni
  • Traveled : October, 2018 Felix Wilson
    Écrivain de voyages
    Pays de résidence Tokyo
    Pays de naissance: Royaume-Uni

Aéroport de Londres-Heathrow

ANA212 Rechercher les itinéraires depuis votre pays

  • Kim Leuenberger

    Je n’avais jamais volé avec ANA auparavant et j’ai été agréablement surprise de la grande qualité du vol. J’ai eu la formidable surprise de découvrir à l’enregistrement que j’avais été surclassée en premium economy. L’espace supplémentaire pour mes jambes m’a permis de m’endormir facilement. Pour le repas, nous avons pu choisir entre le menu japonais et le menu occidental et j’ai même eu droit à un dessert en plus, un surplus de la classe affaire.

Aéroport international de Tokyo-Haneda

Métropole de Tokyo

Premier jour

TOKYO

Shibamatamore

Visites recommandées

Shibamata

Shibamata est un quartier devenu célèbre grâce à la série de films Otoko wa tsurai yo (C’est dur d’être un homme), dont l’ambiance habite encore les rues de la ville. Le temple Shibamata Taishakuten est très visité, principalement les jours de la fête du Koshin. Parmi les bâtiments les plus remarquables de ce temple bouddhiste, on notera le Teishakudo et l’édifice principal appelé hondo. Le quartier marchand situé devant le temple a été construit en 1912 et comprend encore aujourd’hui de nombreux bâtiments anciens. Beaucoup de visiteurs s’arrêtent dans les boutiques pour acheter des kusadango, des boules de pâte de riz sucrée parfumées à l’armoise, ou des galettes de riz croustillantes senbei et les déguster en se promenant. Les fans des films Otoko wa tsurai yo pourront admirer une statue du personnage principal Tora-san devant la gare, et découvrir les décors et les objets utilisés lors des tournages dans le Mémorial Katsushika Shibamata Tora-san. Non loin de ce quartier, les visiteurs pourront monter à bord du Yagiri no Watashi, le dernier bateau faisant encore la traversée du fleuve Edo-gawa comme à l’époque d’Edo.

  • Kim Leuenberger

    Le déjeuner fut excellent, j'ae pense que le menu sashimi/tempura était un bon choix. Je comprends que des gens pour qui c’est la première fois au Japon puissent être intéressé par l’« authenticité » de l’endroit, qui offre ce que beaucoup considèrent être de la cuisine japonaise classique. Le propriétaire était aussi très aimable, il nous a parlé de l’histoire de son restaurant et nous a montré le jardin à l’arrière.

    Nous avons déjeuné au Yebisuya, un établissement fort d'une histoire de 230 ans où nous avons dégusté une spécialité locale : l’anguille. Il y avait aussi sur notre assiette, une sélection de sashimis, du riz et de la soupe miso.
    En face du restaurant, se trouvait un très joli stand de cuisine d’où s’échappaient des volutes aux fumées des plus délicieuses. C’était une réjouissance à la fois pour le nez et les yeux.

  • Felix Wilson

    J’ai beaucoup apprécié cette partie du voyage, cela fait du bien d’être loin des lieux les plus bondés de touristes. J’ai trouvé le temple et la galerie particulièrement intéressants. L’échoppe de bonbons et de jeux de l’ère Showa était aussi très amusante.

    Le déjeuner était excellent. J'ai vraiment bien fait de prendre le menu de sashimis et de tempuras. Je comprends que des gens pour qui c’est la première fois au Japon recherchent l’« authenticité », et comme cet établissement offre justement ce que l'on imagine en général quand on pense à la cuisine japonaise, vous ne serez pas déçus. Le propriétaire était très aimable, il nous a parlé de l’histoire de son restaurant et nous a montré le jardin à l’arrière.

Ligne Keisei
Shibamata → Keisei Kanamachi
Ligne JR
Kanamachi → Meiji-jingumae sur la ligne de métro Chiyoda
1 heure

Sanctuaire Meiji-jingumore

Sanctuaire Meiji-jingu

Ce sanctuaire a été construit en 1920 en l’honneur de l'empereur Meiji et de l’impératrice Shoken. La forêt entourant le temple et située en plein centre de Tokyo est composée d’environ 100 000 arbres reçus de tout le Japon au moment de la construction du sanctuaire.
C’est le sanctuaire qui attire le plus de visiteurs lors du hatsumode, la première visite à un sanctuaire effectuéee à chaque début d’année.

  • Kim Leuenberger

    D'abord, nous nous sommes inclinés devant l'imposant portique torii avant de passer dessous, puis avons continué notre route à travers la forêt, vers le sanctuaire. Tous les éléments de cette forêt étaient un régal pour les yeux et j'étais complétement sous le charme. Les jeux d'ombres et de lumières à travers les arbres, les sonorités apaisante du vent dans les feuilles, les clapotis des petits cours d'eau, tout semblait parfaitement orchestré pour aider à nous plonger dans un état de pleine conscience.

  • Felix Wilson

    Je suis déjà venu ici, mais c’est toujours un plaisir. Il me semble que se concentrer sur la distinction entre shinto et bouddhisme était une belle manière d’intéresser les gens à la position si unique des Japonais en matière de religion. Lors de notre visite il y avait beaucoup de monde. Les gens priaient ou écrivaient des plaquettes votives ema afin que l’année leur soi profitable. L'avenue Omotesando et la rue Takeshita-dori près du sanctuaire sont des lieux à ne pas manquer quand on visite Tokyo pour la première fois.

Ligne JR
Harajuku → Shinjuku
5 minutes

Découverte des bars izakaya (Kabuki-cho)more

Découverte des bars izakaya (Kabuki-cho)

Shinjuku, centre de la culture métropolitaine, est en constante évolution. Son symbole est le bâtiment de l’hôtel de ville de Tokyo. De nombreux lieux à visiter sont dispersés autour de la gare Shinjuku qui s’enorgueillit du nombre le plus élevé de voyageurs du pays avec 3,5 millions de personnes par jour. Le côté est de la gare se caractérise par une facette divertissement et commerce avec les quartiers des plaisirs comme Kabukicho ou Golden Gai ainsi que des grands magasins ou galeries marchandes. Le côté ouest de la gare est quant à lui le quartier d’affaires avec ses nombreuses touches d’art public, à commencer par son hôtel de ville ou sa fameuse zone d’hôtels et de gratte-ciel. Quant au sud de la gare, on peut s’y promener agréablement sur la terrasse qui s’étend aux pieds des bâtiments surélevés. Divers charmes s’offriront à vous selon la zone que vous parcourez, sans oublier le jardin impérial de Shinjuku, véritable oasis urbaine.

  • Kim Leuenberger

    Un izakaya est une sorte de bistro servant de la "cuisine canaille" typiquement japonaise. Il permet ainsi de prendre un bon repas et de boire un verre en plein centre-ville. Parmi tous les plats de grande qualité que nous avons goûté, c'est le poulet cru que j'ai préféré. Nous avons partagé des plats variés, style tapas, et avons savouré de bonnes bières et d'excellents sakés.

    À Shinjuku nous nous sommes baladés dans le Golden Gai et dans Kabukicho. J'ai sans arrêt photographié du regard tous ces endroits, mais aussi enregistré tous ces sons et odeurs auxquels nous ne sommes absolument pas habitués en Europe.

  • Felix Wilson

    Nôtre dîner dans un bistro izakaya s'est très bien déroulé. Il y avait peut-être un peu trop à manger, mais tout était excellent. Je pense que dîner dans un izakaya est une chose à faire quand on vient au Japon pour la première fois. On peut dire que cela permet de découvrir l'une des faces "authentiques" de Tokyo. Ce repas m'a permis de bien me détendre. C’est le genre d’endroit où j’ai envie d’aller avec mes amis.

    Se promener à Shinjuku est toujours super intéressant. La ballade dans le Golden Gai avant les grandes heures d'affluences en soirée m'a beaucoup plu. Kabukicho est un lieu vraiment photogénique la nuit, et j'y emmène toujours mes amis qui viennent de l’étranger.

Villa Fontaine Tokyo Shiodome

  • Kim Leuenberger

    Nous avons passé la nuit au Villa Fontaine Tokyo Shiodome. Ce superbe hôtel est situé juste à côté de la gare de Shiodome, ce qui est bien pratique pour tous vos déplacements dans Tokyo et pour les trajets jusqu'à l'aéroport. La chambre était confortable et bien équipée, le mobilier était moderne, le matelas et le lit confortables et il y avait aussi des pyjamas pour les clients.

  • Felix Wilson

    La chambre était propre et il s’agissait clairement d’une chaîne d’hôtel au-dessus de la moyenne. Je ne suis personnellement pas très porté sur le petit-déjeuner, mais j’ai fait le tour de la sélection et elle avait l’air très bien. En particulier, je suis sûr que les gens apprécient le large choix de plats occidentaux et japonais. C'est un spectacle qui à n'en pas douter réjouira ceux qui entament leur premier jour de voyage après un long vol et encore un peu décalés.

Deuxième jour

KYUSHU(SAGA)

Aéroport international de Tokyo-Haneda

ANA (ANA Expericence JAPAN Fare) Afficher les détails

  • Kim Leuenberger

    Le vol domestique depuis Tokyo fut aussi doux qu’un voyage en train première classe. Je me suis endormie juste après le décollage et me suis réveillée quand nous commencions à atterrir. Un vol vraiment confortable.

  • Felix Wilson

    Le vol était très satisfaisant. Je me disais que, comme il s’agissait d’un vol domestique, tout le monde serait impatient d’arriver et que les gens seraient sur les nerfs, mais en fait le voyage était très agréable. Les divertissements à bord m'ont bien plu et l’embarquement s'est déroulé sans accroc.

Aéroport de Kyushu-Sagamore

Aéroport de  Kyushu-Saga

Outre les nombreux magasins proposant une vaste sélection de spécialités de Saga, les visiteurs pourront également s’arrêter au restaurant Camphor pour déguster des plats typiques de la région, tels que le Sicilian Rice et le poulet Arita.

  • Kim Leuenberger

    Le menu du déjeuner était une spécialité locale de la ville de Saga, le "riz à la sicilienne". Il s'agit d'une salade de légumes avec du riz et de la viande sautée recouverte d'une délicieuse sauce et d'algues nori, sans oublier le magnifique œuf poché caché au milieu.

    Nous avons participé à un atelier de confection de nouilles soba et nous sommes aussi allés voir les orangers (où se trouvaient les meilleures oranges que j’ai jamais mangées). Nous nous sommes bien amusés à fabriquer des nouilles avec plus de réussite pour certains que d’autres.

  • Felix Wilson

    Le déjeuner fut délicieux. J'étais ravi de de commencer par un plat local juste après notre arrivée à Saga. C'était une spécialité locale qu'on ne trouve pas vraiment ailleurs. Je ne m'attendais pas à ce que ça soit aussi bon, et c’est quelque chose que je me cuisinerai à l’avenir. Depuis le restaurant situé sur le toit de la préfecture de Saga, vous pouvez voir la ville de Saga, ce qui est une bonne introduction pour explorer la ville.

    La ferme Nishiyamada et son atelier de fabrication de nouilles soba, ainsi que la cueillette des mandarines étaient des activités excellentes. Nous avons passé un très agréable moment grâce à la disponibilité et la prévenance du personnel de la ferme. C’est l’endroit idéal pour un merveilleux rendez-vous amoureux improvisé ou une activité en famille.

Aéroport de Saga → Gare routière de Saga

Gare routière de Saga → Mitsuze Shako

Région montagneuse de Saga (Hizen Nao Washi, pension paysanne Guza)more

Région montagneuse de Saga (Hizen Nao Washi, pension paysanne Guza)

Cette région dispose de nombreux établissements proposant un grand choix d’activités aux visiteurs, tels que les chambres d’hôte Guza qui offrent la possibilité de faire des pizzas et de participer à des activités agricoles à chaque saison, le village Donguri qui permet aux visiteurs de fabriquer des caramels dans un environnement familial et d’aller à la rencontre d’animaux, l’atelier Hizen Naowashi qui propose de confectionner soi-même du papier japonais traditionnel washi, ou encore la ferme Nishiyamada qui donne notamment l’opportunité de récolter des fruits de saison et de préparer des pâtes au sarrasin soba.

  • Kim Leuenberger

    Cet atelier dans lequel on fabrique du papier à partir de fibres de mûrier est l’un des derniers de son genre dans la région. On y produit un papier japonais appelé Naowashi, un papier épais, mais qui laisse passer la lumière et qui est utilisé pour des objets d’intérieur tels des lanternes ou des paravents. Le processus de fabrication se fait encore entièrement à la main et reste inchangé depuis des centaines d’années.

  • Felix Wilson

    J'ai bien aimé voir les professionnels en action et en apprendre plus sur l’histoire de cette industrie. C'était aussi amusant d’essayer cela par soi-même pour constater à quel point c’est difficile. Le personnel est extrêmement accueillant, et c'était chouette de voir comment ils arrivaient à développer un échange avec un touriste comme moi.

JR Gare de Saga → Gare de Takeo Onsen

Sortie sud de la gare de Takeo Onsen → Gare routière d’Ureshino Onsen

Ureshino Onsenmore

Ureshino Onsen

Il est écrit dans le Hizen Fudoki, le rapport sur la région de Hizen rédigé en 713, qu’il existe une source chaude qui aurait des propriétés curatives dans les régions de l’est. C’est la première allusion à cette source chaude à Ureshino qui fut par la suite rattachée à une auberge sur la route Nagasaki Kaido et prospéra à l’époque d’Edo. L’eau épaisse de la source est bicarbonatée, c’est-à-dire qu’elle contient beaucoup de sodium. Elle a pour effet de rendre la peau victime de kératinisation plus douce. On raconte aussi que boire de cette eau permettrait d’améliorer le travail de l’appareil digestif, du foie et d’autres organes.
L’eau de la source est même utilisée pour préparer un onctueux et délicieux tofu que vous pourrez déguster sur place.

Warakuen

  • Kim Leuenberger

    L'hôtel Warakuen est célèbre pour ces bains thermaux au thé. Ma chambre était en tatamis et j’ai dormi sur un futon. J’avais même ma propre baignoire dans la salle de bain dont j’ai profité pleinement. Au dîner, nous nous sommes régalés d’un autre produit local, le bœuf de Saga cuit dans un bouillon au thé.

  • Felix Wilson

    Le Warakuen est vraiment une très bonne auberge. J’ai l’impression que les gens qui voyagent au Japon se divisent en deux catégories : les partisans du futon pour qui dormir de manière traditionnelle est une expérience à faire au Japon et les partisans du lit, qui ont du mal avec l’idée de dormir par terre. Personnellement, j’ai beaucoup aimé la combinaison tatami-futon. Quant au repas, on nous a servi un menu gastronomique de cuisine kaiseki-ryori. C'était une première pour moi et j’ai réussi à manger à peu près tout ce qui était proposé sans aucun problème.

Troisième jour

Warakuen

  • Kim Leuenberger

    Nous avons visité les champs de la ferme à thé Ureshino Chakoryukan Chaoshiru et avons ensuite fait nos propres mouchoirs à la teinture de thé. Nous sommes allés nous promener dans les champs de fleurs sauvages à proximité des champs de thé, nous perdant dans la beauté des paysages de montagne pendant que le tissu était en train de cuire avec la teinture.

  • Felix Wilson

    Les paysages au Ureshino Chakoryukan Chaoshiru sont d'une beauté sans équivalent au Royaume-Uni. J’ai beaucoup aimé la ruralité de l’endroit, et au détour d'une conversation avec des habitants du coin, j'ai pu comprendre que le thé local faisait la fierté de la région depuis bien longtemps. J’ai été surpris par l’excellente gestion du musée et par son personnel compétent. Il semble aussi qu’il y a de nombreux ateliers sympathiques en fonction des saisons.

Gare routière d’Ureshino Onsen → Yutoku-jinja-mae
50 minutes

Kashima (atelier de gravure sur bois Sugicho, quartier Hizen Hamashuku, sanctuaire Yutoku Inari-jinja)more

Visites recommandées

Kashima (atelier de gravure sur bois Sugicho, quartier Hizen Hamashuku, sanctuaire Yutoku Inari-jinja)

Le sanctuaire shinto Yutoku Inari-jinja, reconnaissable par ses magnifiques bâtiments rouges, est connu pour être l’un des trois plus grands sanctuaires Inari du Japon et pour favoriser notamment les bonnes récoltes de céréales et la prospérité du commerce. C’est également un endroit où les visiteurs pourront admirer de splendides fleurs de saison, telles que les fleurs de cerisier et les azalées, et les magnifiques érables au feuillage flamboyant en automne.
Le sanctuaire est récemment très populaire pour ses boutiques installées devant l’entrée qui donnent la possibilité aux visiteurs de louer un kimono et de se rendre ainsi au sanctuaire en habit traditionnel japonais, ainsi que pour ses papiers divinatoires omikuji en langues étrangères.

Kashima est également une importante région productrice de sakés japonais, en particulier le quartier de Hizen Hamashuku avec ses nombreuses fabriques aux murs blancs caractéristiques. Le saké Nabeshima produit dans cette région a d’ailleurs été récompensé par une médaille d’or au concours International Wine Challenge (IWC) en 2011. Les visiteurs pourront découvrir les sakés de Kashima grâce à un circuit touristique organisé à la fin du mois de mars comprenant la visite de six fabriques de la ville.

  • Kim Leuenberger

    Le sanctuaire est dédié à Inari, divinité dont les messagers sont des renards. C’est l’un des trois plus grands sanctuaires dédiés à Inari au Japon.
    J’étais en admiration devant tout ce qui entrait dans mon champ de vision pendant toute la durée de la visite. Chaque endroit que je voyais semblait plus beau que le précédent. Ce sanctuaire est une mine d'or culturelle et il déborde de sentiments tels que l’amour et la compassion.

    La décoration de la table au restaurant Kappo Chuo était si fabuleuse qu’un styliste en arts de la table n’aurait pu qu’admirer. Où que l’on regarde se trouvaient des plats fabuleux avec de la non moins fabuleuse nourriture à l’intérieur.

    Nous avons fait une dégustation de sakés à Hanamachi dans la célèbre avenue des fabriques de saké.
    Nous avons aussi appris beaucoup de choses sur les différents rangs de sakés et les processus de fabrication, et nous avons visité un joli petit musée de jouets d’il y a une quarantaine d’années, mais ce sont les verres en glace utilisés pour la dégustation dans la boutique qui volèrent la vedette. Après avoir dégusté autant de saké, nous nous sommes rapidement endormis sur la route de l’hôtel.

  • Felix Wilson

    L’endroit est au moins comparable à son célèbre homologue, le sanctuaire Inari-jinja de Kyoto. Il est superbe, pas aussi bondé et on peut donc s’y promener plus tranquillement, ce qui lui donne beaucoup de charme. Le grand prêtre était quelqu'un de très intéressant, son attitude, sa personnalité et son immense savoir m’ont rendu cette visite encore plus agréable. Si vous en avez l’occasion, essayez d’en profiter pour lui parler !

    L'ambiance du restaurant Kappo Chuo est tout à fait fastueuse et notre déjeuner fut extraordinaire. Les portions étaient très généreusement servies.

    La rue est exactement à l’image de ce que tout le monde imagine quand il pense au Japon ancien. Le propriétaire de la boutique de saké était clairement passionné de partager les détails de son activité. J’ai l'impression que nous avons bénéficié d’un traitement particulier, peut-être parce que nous étions là comme touristes, ou alors parce qu’il ne voit pas beaucoup d’Européens dans la région. Je raffole de la pop culture de l’ère Showa (1926-1989), et le petit musée derrière la boutique fut donc une agréable surprise.

Yutoku-jinja-mae → Gare routière de Kashima
11 minutes
*Au départ de Hamashuku, prenez un train JR de la gare de Hizen-Hama jusqu’à la gare de Hizen-Oura

JR Gare de Hizen-Kashima → Gare de Hizen-Oura

Bourg de Taramore

Bourg de Tara

Les spécialités de la ville de Tara sont le crabe et les huîtres de Takezaki. En hiver, les petites échoppes d’huîtres qui bordent la route nationale proposent aux visiteurs de cuire eux-mêmes les produits de la pêche du jour.
Les établissements de bain installés sur la côte disposent de sources chaudes naturelles offrant une vue dégagée sur la mer d’Ariake. Cette mer se caractérise par sa grande différence de niveau entre la marée haute et la marée basse qui peut atteindre six mètres. Tara, connue pour être la "ville où l’on peut voir le pouvoir d’attraction de la lune", est l’endroit idéal pour profiter des sources chaudes en contemplant la marée montante et descendante.
Ces dernières années, la ville a également gagné en popularité auprès des amateurs de photos désireux de prendre un magnifique cliché d’un portail torii située dans la mer à marée haute.

  • Kim Leuenberger

    Nous nous sommes arrêtés à Tara pour y voir les portiques torii flottants. Nous avons traversé les divers portiques à marée basse, puis nous nous sommes rendus sur une aire de barbecue où l'on vend des fruits de mer tout droit sortis des filets afin de les préparer soi-même.

    Pour le dîner, nous avons dégusté un kanimabushi composé de crabes et de fruits de mer tout frais provenant de la mer d'Ariake. Servi dans une très belle salle donnant sur le littoral, le repas n’en fut que plus savoureux.

  • Felix Wilson

    Très chouette. Je comprends pourquoi les gens qui n'ont pas passé beaucoup de temps au Japon veulent y aller. Ces portiques torii sont tout à fait emblématiques. Si j’avais eu le temps, j’aurais peut-être fait un tour dans ces boutiques où l’on grille soi-même ses huîtres. Elles semblaient avoir beaucoup de caractère. Il paraît qu’on les appelle des kakikoya.

    Pour le dîner, nous avons mangé un kanimabushi et je me suis fait sauter la panse avec des crabes. J'ai probablement mangé plus de crabes en un seul repas que je n'en avais alors mangé de toute ma vie. Le propriétaire était extrêmement sympathique et est venu nous saluer.

En bus mis à la disposition des visiteurs par les auberges ou en taxi.

Hoyoso

  • Kim Leuenberger

    Le Hoyoso est un bel hôtel qui offre toutes les commodités nécessaires. Cette fois, j’étais dans une chambre de style occidental avec une vue directe sur le port (et avec une vue comme celle-ci, je n’ai pas fermé mes rideaux, ce soir-là !).

  • Felix Wilson

    J’ai adoré la chambre, la vue et la salle de bain. Malheureusement, le ciel était couvert mais je suis persuadé que ça doit être très romantique de contempler le ciel étoilé lorsque le temps est plus clair.

Quatrième jour

Hoyoso

JR Gare de Hizen-Oura → Gare de Saga
80 minutes

Sagamore

Saga

Le musée d’histoire de Saga est composé de différents bâtiments datant de l’ère Meiji (1868-1912) et de l’ère Taisho (1912-1926). Les visiteurs pourront s’habiller en kimono et déguster un thé vert japonais dans cette atmosphère emplie de nostalgie.
Hizen Vidro est une technique de fabrication artisanale du verre se perpétuant depuis la fin de l’époque d’Edo. Au sein d’ateliers, les visiteurs pourront s’essayer aux procédés de fabrication du verre et réaliser leur propre article original.
Le musée Nabeshima Dantsu permet aux visiteurs d’admirer des expositions de tapis japonais dantsu de différentes époques, mais comprend également un atelier de confection.

  • Kim Leuenberger

    La visite du musée d'histoire du château de Saga m’a beaucoup appris sur l’histoire de Saga et des samouraïs. Le château lui-même a été reconstruit trois fois par le passé, mais bénéficie toujours d’une atmosphère sacrée.

    Nous avons visité une entreprise qui manufacture des tapis traditionnels. Il paraît qu'il s'agit de l'une des plus ancienne fabrique de tapis du Japon. Nous avons admiré le fin travail des tisserands et avons même eu le droit d’essayer et de nous allonger sur les plus beaux. Quand je ferais bâtir la maison de mes rêves, un jour, il me faudra absolument un de ces tapis !

    Kira Honten est un restaurant pour lequel les gens attendent des mois avant d'avoir une réservation permettant de déguster les meilleurs teppanyaki que vous n’avez jamais goûtés.

    Le temps était frais, mais nous nous sommes promenés dans les rues de la ville de Saga et avons vu mille choses magnifiques autour de nous. Mes yeux ont été aspirés par les devantures de magasin et les miroirs de signalisation le long du chemin ainsi que par les distributeurs automatiques dans les rues. Tout semblait sorti d’un décor de film et j’aurais pu rester à flâner dans ces rues des heures durant.

    Brocart de Saga tissé à la main - Atelier de fabrication de porte-clés :
    Apprendre à tisser avec des filaments de papier washi m’a beaucoup apporté. C’est un art très délicat, mais j’ai beaucoup aimé concevoir mon propre porte-clés qui me rappellera les magnifiques souvenirs de cet endroit.

    Atelier de préparation de thé matcha au Tsusentei :
    Le thé matcha est une de mes boissons préférées. J'ai donc eu beaucoup de plaisir à apprendre le vrai rituel de la cérémonie du thé. Moudre le thé et le faire monter (jusqu'à obtenir de la mousse) dans la tasse a été particulièrement amusant !

  • Felix Wilson

    J'ai bien apprécié la présence de guides bénévoles parlant l'anglais au musée historique du château de Saga. Pour les gens préférant visiter à leur propre rythme, je conseille soit de faire la visite seul, soit de prendre un audio-guide s’ils veulent avoir besoin de plus d’informations.

    Je ne m'attendais pas à ce que des tapis aussi beau soient tissés à Saga. Ils étaient vraiment superbes. J'ai eu beaucoup d'intérêt à voir le processus de fabrication.

    Pour le déjeuner, nous avons mangé du bœuf de Saga. C'était très probablement le repas le plus somptueux de notre voyage. Ingrédients, décors, personnel : tout était un cran au-dessus de ce que nous avions vu jusqu'alors. Je comprends pourquoi les voyageurs étrangers se pressent ici, quitte à devoir faire la queue, pour apprécier le bœuf wagyu.

    J’ai apprécié l’atmosphère de Yanagimachi, mais je ne suis pas sûr d’avoir passé assez de temps ici pour profiter de l’endroit à sa juste valeur. L'endroit respire tellement la culture rétro du Japon que je recommande de prendre son temps pour s'y promener.

    Nous avons pris part à un atelier de fabrication de brocart nishiki de Saga tissé à la main au cours duquel nous avons fait des porte-clés. J’ai apprécié l’expérience de bout en bout. Les dames du magasin étaient très amicales et même si leur anglais était limité, elles étaient souriantes et nous ont expliqué très clairement comment il failait s'y prendre pour tisser.

    Le bâtiment du Tsusentei, où nous avons participé à un atelier de préparation de thé matcha était esthétiquement superbe et le personnel était très accueillant. On nous a expliqué comment apprécier le thé, sa relation au terroir et on nous a donné toutes sortes de précisions historiques. Les gâteaux japonais que nous avons dégustés après cela étaient délicieux.

Bus municipal arrêt "Kencho-sha" → Aéroport de Saga
35 minutes

Aéroport de Kyushu-Saga

ANA (ANA Expericence JAPAN Fare) Afficher les détails

Aéroport international de Tokyo-Haneda

  • Kim Leuenberger

    Je n’étais jamais allée au Japon avant ce voyage, je ne savais donc pas à quoi m’attendre. Autrement dit, je me trouvais dans des conditions optimales pour faire un voyage magnifique et inoubliable.
    Tokyo et ses rues superbes m’ont époustouflée, un vrai régal pour les yeux. Saga est une région pleine de merveilles et de gens incroyables avec de grandes connaissances des artisanats ancestraux. Le département possède une culture riche et sa beauté est à couper le souffle.
    Des montagnes à la mer, de sa cuisine délicieuse aux incroyables lieux que nous avons visités, j’ai adoré chaque moment de ce fantastique voyage et je ne reviens toujours pas de tout ce que nous avons fait et vu en une si courte période de temps. C’est le début d’une histoire d’amour entre le Japon et moi. Je reviendrai en 2019, l'affaire est entendue.

  • Felix Wilson

    La partie du voyage à Tokyo était très intéressante. J’étais vraiment super content de visiter cette partie de qu'on appelle shitamachi, c'est-à-dire le vieux Tokyo. Cet endroit est très proche d’autres endroits célèbres de Tokyo. En plus, j’aime bien Shinjuku en général et ça m'a bien plu d'y passer la soirée.
    Je me suis senti chanceux d’aller à Saga. Ce voyage était une excellente manière d’en apprendre plus sur le Japon. En plus, nous avons rencontré des gens amicaux et compréhensifs et avons pu voir leur travail et la manière dont ils vivent.
    J’ai beaucoup apprécié le voyage. Je recommande tous les endroits où nous sommes allés à quiconque veut visiter la région.

Suggestions des voyageurs

Les premiers jours, nous avons visité les anciennes rues de Tokyo, les temples et sanctuaires et nous nous sommes promenés à Shibamata, Shibuya, Omote-sando et dans la rue Takeshita-dori. Puis nous sommes partis pour le sud du Kyushu et nous avons visité la région de Saga pour les trois jours suivants où de nombreuses activités, visites et cuisine locale nous attendaient.

Kim Leuenberger
Photographe
Pays de résidence Royaume-Uni
  • Loisirs

    La photo, les voyages

  • Nombre de voyages au Japon

    Première fois

Suggestions des voyageurs

Le voyage était bien organisé sous tous les aspects. Un grand nombre des visites et des activités proposées m’ont beaucoup plu et je les recommanderai définitivement à mes amis ou ma famille de passage dans la région.
Le circuit à Saga fut particulièrement intéressant. J’emmènerais bien des connaissances pour visiter la ferme et faire l'atelier de confection de nouilles soba. Sinon, j'aimerais peut-être y retourner à une autre période de l'année pour voir (et goûter !) d’autres produits.
Tout ce que nous avons mangé sur l'ensemble du circuit était délicieux et je mangerai volontiers à nouveau dans l’un de ces restaurants.
J’ai déjà recommandé à des amis visitant Tokyo d’aller voir Shibamata. Shibamata est un très bel endroit, dont le paysage urbain traditionnel vaut tout à fait celui de quartiers plus connus comme Yanaka, Ginza et Nezu.

Felix Wilson
Écrivain de voyages
Pays de résidence Tokyo
Pays de naissance: Royaume-Uni
  • Loisirs

    La culture, les médias, les jeux vidéo, la cuisine

  • Durée du séjour à Tokyo

    Un peu plus d'un an

Différents itinéraires pour la même zone

Partagez cette page !

Moyens de transport recommandés

Itinéraires touristiques recommandés

Autres itinéraires passionnants

Back to Top

COPYRIGHT © KYUSHU & TOKYO ALL RIGHTS RESERVED.